LA RENOVATION DU GRAND STADE DE TANGER

Incroyable mais vrai :le Grand Stade de Tanger s’écroule. Il n’ya plus de murs, il n’y a plus de façade, il n’y a plus de gradins dans les pelouses nord et sud. On y annonce des œuvres d’embellissement, de réaménagement, d’augmentation. Les architectes et l’entreprise SONARGES corrigent  les défauts de la première construction. Deux défaillances étaient signalées  depuis l’inauguration : le complexe était exposé au fameux vent de l’ouest qui avait l’habitude de « ravager » la ville du détroit et  la tribune de presse installée était découverte et exposée sans aucun abri à la pluie. Dans les derniers points de presse ,après les matches, les entraineurs des  sélections nationales du Maroc et d’Argentine, de Paris Saint Germain, de Barcelone et de l’Atlético de Madrid ,sans toutefois oublier les coachs des clubs marocains ,ont souligné le problème à maintes reprises :le ballon ne circulait pas bien avec une direction faussée par le vent. Il y avait beaucoup d’ouvertures qui gênaient le déroulement normal des rencontres de football. Quant à la tribune de presse, elle a toujours constitué le point de mire des journalistes nationaux et internationaux qui travaillaient à la « belle étoile » et étaient mouillés par la pluie. L’éventuelle  réhabilitation du grand stade Tanger Ibn Battouta a commencé cette semaine par la démolition de certaines fondations en vue d’en construire de nouvelles. Les travaux ont débuté par la disparition d’une partie de l’escalier menant à l’endroit désigné pour les pelouses, en vue d’achever la construction des tribunes latérales, tant du côté des visiteurs que du côté des locaux, afin d’augmenter la capacité du stade, de passer de 45 mille spectateurs à 65 mille. Les officiels ont confirmé que ces travaux n’affecteront pas l’accueil de l’équipe de l’IRT de Tanger pour ses matchs au stade Ibn Battouta, étant donné que le sol a été complètement changé et que le reste des autres installations est normalement ouvert, et que les réunions se tiendront sans audience en raison des coercitions du nouveau virus Corona. Le ministère de l’Économie et des Finances a annoncé, plus tôt, l’allocation de 350 millions de dirhams pour la réhabilitation des infrastructures du stade Ibn Battouta à Tanger, dans le cadre du projet de loi de finances 2021.Que dire des futures transformations qui feront du complexe le joyau du grand village sportif de Ziaten, l’un des meilleurs d’Afrique avec sa piscine, ses deux salles couvertes ,son deuxième stade football, sa piscine couverte, son centre de tennis à la Roland Garros, ses terrains d’athlétisme avec tous les projecteurs pour les rencontres en nocturne ?Beaucoup de choses qui méritent la réflexion parce que toute rénovation nécessite beaucoup d’argent à l’heure de la pandémie. Pourquoi les défaillances n’ont pas été évitées dans le schéma d’études de la première construction ?   Le Grand Stade de Tanger va-t-il suivre le mauvais exemple du Stade Mohamed V de Casablanca appelé à de fréquents travaux avec le dernier scandale du match des rajaouis contre les sénégalais avec l’élimination injuste du Raja en coupe CAF des champions ? Qui vivra,verra.

À propos Romaisae

x

Check Also

Médina de Tanger Après «Msarya f’Mdina» la campagne de soutien aux commerces se poursuit

Après les premières journées intitulées «Msarya f’Mdina» (Un tour dans la médina- Cf notre précédente ...

Deuxième gisement de gaz au large de Larache

Dans un communiqué publié, lundi 10 janvier, la compagnie britannique Chariot a indiqué la découverte ...

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Ebauche du nouveau plan de développement régional 2022-2027

Le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia, et le président du Conseil régional, ...

%d blogueurs aiment cette page :