Accueil » Art & Culture » L’amour, la solitude d’André Comte Sponville

L’amour, la solitude d’André Comte Sponville

L’amour, la solitude d’André Comte Sponville
[size=9][color=#999999]Le 04-11-2016 à 18:49:00 [/color][/size][justify][size=12][justify] L'amour et la solitude vont ensemble, toujours : ce ne sont pas deux contraires, mais comme deux reflets d'une même lumière, qui est vivre.

Pour André Comte-Sponville, la philosophie n'a d'intérêt que si elle reste au contact de la vie vécue, de l'expérience quotidienne, qu'elle nous aide à éclairer et à approfondir. Dans ces entretiens avec une romancière, un poète et un jeune philosophe, il aborde en toute liberté les grands thèmes qui charpentent son œuvre, n'hésitant pas à dévoiler son parcours personnel pour montrer comment une existence peut être illuminée par la pensée des grands auteurs. Et c'est finalement une invitation à partir nous-mêmes à leur rencontre, de façon à la fois intime et libre, qui nous est faite dans ce petit livre, depuis longtemps devenu un best-seller.

Le mot que l'on évoque le plus souvent quand on pense à Compte-Sponville est bien sûr le mot » désespoir » qui est en fait l'espoir dépassé, on ne peut atteindre la sérénité que si on renonce à « l'espérance du bonheur, qui nous en sépare ( » qu'est ce que je serais heureux si..) et nous voue à la déception, à l'amertume, au ressentiment, pour ce qui conce
e le passé, comme à l'angoisse pour ce qui conce
e l'avenir »
Petit extrait : Un de mes amis, il avait une quarantaine d'années, me dit un jour:  » A chaque fois que je suis amoureux, c'est toujours comme la première fois! » J'en étais peiné pour lui: cela voulait dire qu'il n'avait rien appris.

Moi, au contraire, ce fut différent à chaque fois: je croyais de moins en moins à la passion et de plus en plus à l'amour. Cela ne m'empêcha pas de retomber amoureux, bien sûr, mais au moins cela m'empêcha de me faire la dessus trop d'illusions. Un ami m'a demandé récemment quel type de femme j'aimais… Je lui ai répondu: » Celles qui ne se font pas d'illusions sur les hommes, et qui les aiment pourtant. » Ces femmes existent, tu en fais partie, et c'est le plus beau cadeau que vous puissiez nous faire: un peu d'amour vrai, de désir vrai, de plaisir vrai…

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/andr_comte_sponville650.jpg[/img][/center][b] Bonne lecture ! [/b].[/justify][/size][/justify] [size=9][color=#999999]Par : Meryem Cherradi[/color][/size][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :