Accueil » Sport » LA FIN DES ULTRAS

LA FIN DES ULTRAS

LA FIN DES ULTRAS
[size=9][color=#999999]Le 18-04-2016 à 19:22:13 [/color][/size][justify][size=12][justify] La de
ière circulaire du ministère de l’Intérieur vient de mettre fin aux activités des ultras au Maroc. Des directives ,à ce sujet, ont été données à la gendarmerie et à la sureté nationale pour appliquer la loi dite antiviolence et disperser tout groupement des jeunes à l’extérieur ou à l’intérieur des stades. Cette mesure, qui a été adoptée par Mohamed Hassad et ses proches collaborateurs, a suscité une grande polémique dans le pays, surtout sur le plan juridique.

Au Maroc, selon la Constitution lorsqu’on parle de loi et de son application, il faut bien évoquer l’accord ou le consentement du gouve
ement et du parlement. Or, cette question n’a jamais été à l’ordre du jour des décisions prises. L’on se demande vraiment si le ministère de l’Intérieur actuel, qui est loin de l’ère Basri, est habilité à imposer une loi même si la sécurité des citoyens est en jeu. Que faire alors ? Donner plus de crédibilté à cette loi en réunissant d’urgence les ministres et les députés. Qui dit suppression des activités des ultras dit aussi suppression définitive des ultras. Maintenant le problème qui se pose est le suivant :le cas des ultras est réglé puisqu’il s’agit d’associations illégales mais celui des associations des supporters qui disposent d’un dépôt légal ? Que faire d’elles ?Pour les supprimer, il faudrait un procès, un jugement, un appel…et toute une démarche administrative et juridique. Le cas de Tanger mérite la réflexion. La ville du détroit connait l’existence de deux associations des supporters : Hercules et 9 Avril. La première n’est pas réglementaire ,la seconde a tous les papiers de reconnaissance des autorités.

Mais les deux formations ont des ultras et des supporters de l’IRT. Qui nous prouve que la « victime » Hercules ne continuera pas ses activités sous la couverture du 9 Avril, comme il l’a toujours fait dans la demande d’autorisation de réunion ou d’organisation des déplacements en groupe ? Dans ce cas, on pourrait parler de légitimité et même de fusion des deux associations. Alors, le ministère de l’Intérieur aura l’obligation de recourir à la justice pour la dissolution de l’association des supporters. Des questions qui restent en suspens. Ce qui est clair, c’est que l’objectif de toutes les spéculations n’est autre que combattre le hooliganisme grand fléau du pays. Supprimer les ultras définitivement ne veut nullement dire que le football marocain sera assaini dans le calme et la tranquillité car le hooliganisme ,qui est bien organisé et encadré ,pourrait retou
er à l’anarchie d’antan où il y avait des actes de vandalisme isolés plus graves. Ce que tout le monde regrette, c’est la disparition des « tifos » que les jeunes de Hercules ont toujours présenté au Grand Stade avec beaucoup d’imagination et de classe transmettant des messages dans le monde entier grâce à la retransmission des matches par les chaines inte
ationales..[/justify][/size][/justify]
[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/ultras.tanger.jpg[/img][/center]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :