Accueil » Sport » Abdelmajid Bakhti Un Grand Journaliste

Abdelmajid Bakhti Un Grand Journaliste

Abdelmajid Bakhti Un Grand Jou
aliste
[size=9][color=#999999]Le 18-04-2016 à 19:25:26 [/color][/size][justify][size=12][justify]Abdelmajid Bakhti, un nom , une histoire ,une vie pleine d’humour et d’amour mais un drame.Un grand ami, un camarade du lycée et de l’université, un collègue de presse, un frère :Abdelmajid Bakhti était longtemps le premier pionnier de la presse sportive à Tanger. Toujours souriant, il ne se faisait jamais de soucis et se contentait de son salaire d’abord à l’enseignement, puis à la société du transport urbain.

Je me rappelle avoir partagé ma vie de jou
aliste avec lui au « Petit Marocain » et à la « Vigie » de Casablanca avant de rejoindre «le Matin –Maroc soir ».Abdelmajid Bakhti et moi, nous étions les élèves du célèbre reporter Daniel Pilard que tous les marocains connaissent bien. Daniel PIlard nous encourageait et nous confiait la couverture des rencontres inte
ationales de l’équipe marocaine de Faras,Acila,Zahraoui,Hazzaz qui se disputaient au stade de Saniat Rmel de Tétouan. Il nous disait : « Eh !les enfants !Vous serez de grands jou
alistes. »Il nous enseignait comment écrire, comment évaluer le sport, comment se faire aimer et respecter par le dirigeant, l’entraineur,le joueur et surtout par le lecteur. Abdelmajid Bakhti avait le jou
alisme dans le sang. C’était sa vocation de la vie. A la sortie de la Faculté des lettres, quand il était étudiant, il m’invitait à écrire dans son cahier jou
al sportif. Il rédigeait des comptes rendus des matches du stade du FUS.Il écrivait pour lui-même et il ne pensait jamais à devenir un jour un jou
aliste.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/bakhti.jpg[/img][/center]
Ecrire pour lui,c’était un jeu voire une distraction de la jeunesse. A cette époque là, la formation rbatie avait deux joueurs tangérois Ahmed Laroussi et Abdellah Hlimi. A la fin des études, il était nommé professeur à Asilah où il épousa une de ses élèves. Sa carrière de jou
aliste sportif avait pour point de départ le « Diario España » pour continuer au « Petit Marocain »,la « Vigie »,le « Matin-Maroc soir » et se prolonger à « Radio Tanger ».Sur cette même page du Jou
al de Tanger,il avait créé la première rubrique sports. Reporter en trois langues(arabe,français,espagnol),Abdelmajid Bakhti avait une certaine préférence pour la presse écrite. Il avait un amour fou pour le football. Il avait dans le cœur deux équipes qu’il adorait :l’IRT au Maroc et le Real Madrid en Espagne. Il avait aussi une passion pour les voyages. Il avait l’habitude de passer ses vacances en famille au Portugal un pays qu’il aimait beaucoup. Un jour, en 1985,ce fut le drame de sa vie. Aux environs de Séville, près de la frontière portugaise, sa voiture dérapa accidentellement pour donner la mort à son épouse, sa fille et sa belle sœur. Ne supportant pas la solitude, il devait les rejoindre, terrassé par une crise cardiaque, une année plus tard.[/justify][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :