Accueil » Actualités » ILyas el Omari, l’homme qui vend du vent

ILyas el Omari, l’homme qui vend du vent

ILyas el Omari, l’homme qui vend du vent
[color=#999999][size=09]Le 01-01-2018 à 11:11:47 [/size][/color][justify][size=12][color=#000066]On aura remarqué que le sieur Ilyas El Omari, président constamment absent de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, essaie, par tous les moyens, de se placer sous les projecteurs afin de tenter de convaincre son entourage et l’opinion publique, en général, de son supposé rôle d’acteur actif sur la scène politique, notamment en sa qualité d’élément incontou
able au sein de la région qu’il est sensé présider.

Quand on relève les grands dysfonctionnements dans le système de la régionalisation avancée, d’une manière générale, on ne peut s’empêcher de constater que le président Ilyas El Omari n’échappe pas aux grosses lacunes de gestion. Pire, il fait semblant d’échapper à cette règle, mais seulement par la palabre, se voulant à la hauteur et au diapason et se contentant de masquer les réalités de ses nombreuses faiblesses en maintenant un mythe autour de lui.

Or, ces faiblesses n’échappent plus à personne et on en voudrait pour preuve le projet de transfert de Tanger à Casablanca, du siège de la société chargée de l’aménagement du projet « Cité Mohammed VI Tanger Tech », dont il a toujours revendiqué l’origine.

Or, les responsables chinois de ce projet expliquent le choix de Tanger pour ses qualités de ville industrielle voisinant le détroit de Gibraltar, sa place forte pour la coopération économique sino-marocaine et un pôle régional de compétitivité avec plus de 650 entreprises en activité autour de filières prépondérantes telles que l’automobile, l’aéronautique, le textile et les services, avec son offre infrastructurelle de premier plan, sa réserve foncière importante et un tissu industriel solidement implanté sachant que Tanger Med Zones englobe, sur 1 200 hectares, Tanger Free Zone, Tanger Automotive City, Renault Tanger, Tétouan Park et Tétouan Shore’’, outre son avantage d’être le plus grand port d’Afrique en termes de volume de trafic, avec une capacité de 3 millions de conteneurs par an.

Rien à voir donc, ni avec la toute petite personnalité d’ Ilyas El Omari, ni avec personne d’autre. Le tout n’est dû qu’à la seule Haute sollicitude royale pour la ville du détroit et sa région.

Si Ilyas El Omari essaie de voler la vedette en s’octroyant des mérites qu’il ne mérite pas, c’est qu’il se sent au bout du rouleau et qu’il essaie de s’accrocher au train en marche du développement régional dans lequel il ne joue aucun rôle, sinon celui des belles paroles pour venter son rôle-bidon et vendre du vent
Aux yeux des observateurs avertis, Ilyas El Omari est politiquement fini et ses jours de pseudo-président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima sont désormais comptés… !.[/color][/size][/justify][right][size=9][color=#999999] PH : DR [/color][/size][/right] [center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :