Accueil » Sport » Haj Brahim Guerrab Sahraoui Un Ex Grand Cycliste De Tanger

Haj Brahim Guerrab Sahraoui Un Ex Grand Cycliste De Tanger

Haj Brahim Guerrab Sahraoui Un Ex Grand Cycliste De Tanger
[color=#999999][size=08]Le 09-03-2016 à 10:00:12 [/size][/color][justify][size=12][justify] Il était une fois à Tanger de grands champions dans toutes les disciplines sportives.Ils aimaient le sport ;ils aimaient la ville ;ils aimaient l’emblème du club.

En football, il y avait Allal Hadad, Casita, Lahcen Chicha. En basket, il y avait Benkirane,Mnissar. En rugby, il y avait Rghioui, Berraje.En boxe,il y avait Benbouker un tétouanais qui adorait la capitale du détroit où il se plaisait à vivre.En cyclisme, il y avait Mezmizi,Choukchouka. Tous n’ont pas connu la richesse des vedettes du sport de ces de
ières années.Tous n’ont jamais pensé à l’argent. S’ils avaient voulu,s’ils n’avaient pas aimé le pays, ils auraient été riches, ils auraient gagné des fortunes, ils auraient connu la célébrité dans toute l’Europe qui manquait de talents, mais en changeant de nationalité condition qu’ils avaient refusée. La rubrique hebdomadaire le Portrait Sportif a voulu rendre un hommage à l’une de ces figures emblématiques en la choisissant l’invitée de la semaine. Il s’agit de l’un des plus grands cyclistes du royaume le tangérois Haj Brahim Guerrab Sahraoui .

On l’appelait « Choukchouka » pour le rendre populaire. Un su
om qui voulait dire Monsieur pédales ou Monsieur bicyclette. Né en 1920,Haj Brahim Guerrab Sahraoui est âgé de quatre vingt seize ans. Bien qu’il se déplace sur une chaise roulante, il vit avec des souvenirs inoubliables. Comme il le dit toujours, la bicyclette était sa vie, sa famille, sa fidèle amie. Il courait aux cotés des meilleurs cyclistes du monde dans une ville cosmopolite à statut inte
ational qui avait une grande vocation sportive. Il rivalisait avec des adversaires de taille des professionnels de la bicyclette :allemands, italiens, portugais, espagnols et même russes. A cette époque , le Maroc colonisé avec une occupation française et espagnole, ignorait tout du cyclisme.

Haj Brahim Guerrab Sahraoui fut le premier champion cycliste de Tanger. La ville était inte
ationale avec une multitude d’organes de presse. On entendait la voix de ce champion tous les soirs dans l’une des trois stations de radio tangéroises :Radio Tanger,Radio Ifriquya,Radio Panamerican. On lisait aussi ses nombreuses interviews au « diario Espana » sous la plume du célèbre reporter Renato Pinero. Tout seul, il avait défendu les couleurs du drapeau national à l’heure où il était interdit de constituer une sélection marocaine ou de former une fédération. Il était vraiment tout un pays le Maroc. Avec les autres champions de tout le sport de Tanger, il avait toujours dans sa tète l’idée de l’indépendance marocaine et en secret il en parlait avec ses collègues sportifs. Faute d’armes, il combattait en montrant les belles couleurs du drapeau national le rouge et le vert ,couleurs qu’il portait toujours dans les courses inte
ationales.

Maintenant, Haj Brahim Guerrab Sahraoui est oublié totalement. Il est dans l’abandon du cyclisme marocain .Il attend au moins une réaction de la Fédération royale marocaine du cyclisme. Qu’en pense le président Belmahi ? [/justify][/size][/justify][center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :