Accueil » Actualités » Fermeture de la décharge de Mghogha

Fermeture de la décharge de Mghogha

La décharge sauvage de la ville de Tanger sera bientôt fermée. Les deux points qui empêchaient cette fermeture ont été réglés.
Le premier est relatif aux déchets industriels qui continuaient à être acheminés vers cette  décharge, malgré l’entrée en service du nouveau centre d’enfouissement et de valorisation (CEV) des déchets.
En effet, d’une part, la convention de gestion déléguée qui lie le Groupement intercommunal d’Al Boughaz et Averda, délégataire de la nouvelle décharge, ne prenait pas en charge ce type de déchets. D’un autre côté, pour ce faire, le Groupement a fixé « une redevance à la tonne de l’ordre de 105,6 DH TTC, contre un montant de 50 DH TTC payé dans l’ancienne décharge, en plus des frais de transport. Un prix qui devrait doubler lors de la seconde année d’exploitation de la nouvelle décharge, soit environ 210 DH TTC/T, ce qui freinait les industriels.
Le second point qui retardait la fermeture de la décharge sauvage est relatif à l’appartenance au Groupement d’Al Boughaz qui est constitué de 11 communes, dont trois urbaines, à savoir Tanger, Assilah et Gzenaia, ainsi que 8 communes rurales.
Trois autres communes de la ville de Tanger, notamment Al Bahraoyine, Hjar Nhal et Jbel Lahbib, non-membres de ce Groupement, continuaient ainsi à acheminer leurs déchets ménagers vers la décharge  de Moghogha, malgré l’ouverture du CEV.
Pour une fermeture définitive de celle-ci, trois conventions ont été signées entre chacune des trois communes et le Groupement d’Al Boughaz. Ces communes seront soumises à la même redevance au tonnage que celle payée par les communes membres, en plus d’un forfait annuel de 60.000 DH.
La nouvelle décharge contrôlée « est ouverte depuis le mois de décembre 2020. Des tests pour bien maîtriser le monitoring y ont été effectués durant un mois. Entre 30% et 70%, voire jusqu’à 100% des déchets de la ville y étaient acheminés durant cette période, avant l’ouverture officielle le 4 janvier.
Elle se situe  à Sguedla, à environ 25 km de Tanger et s’étale sur environ 150 ha ; sa gestion a été confiée à Averda à l’issue d’un appel d’offres, pour une durée de 20 ans. Cette décharge est dotée de techniques et équipements sophistiquées, d’un centre de tri et de valorisation des déchets ménager.

À propos Romaisae

x

Check Also

Le port Tanger Med 2 devient Tanger Med Port Authority

La fusion du port  Tanger Med 2 (TM2) se concrétise  avec la société Tanger Med Port ...

Un résident français fait main basse sur la plage de sidi M’ghaït

Rien ne semble plus aller  du côté de la plage de « Sidi Mghait », à une ...

Coalition gouvernementale La tâche s’avère ardue pour Akhannouch !

Nommé par le Roi à la haute fonction de Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, président ...

%d blogueurs aiment cette page :