Accueil » Actualités » Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété

Sombre affaire à Tanger Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété
[color=#999999][size=08]Le 13-02-2016 à 11:51:45 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] Dans notre précédente édition, nous avons publié le premier acte de cette série d’articles focalisés sur une affaire en justice opposant 31 membres héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari à des individus accusés d’escroquerie, de faux, d’usage de faux et d’usurpation de propriété, sous la couverture de la société immobilière ayant pour enseigne « Société Brooks », à l’origine anglaise, devenue fictive et douteuse depuis qu’elle a été héritée par une humble famille marocaine qui s’est miraculeusement et spectaculairement enrichie à Tanger en un temps record….[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Rappelons que les faits nous révèlent que ladite société mise aujourd’hui au banc des accusés, appartient à une famille arrivée dans notre ville dans des conditions humbles et modestes, et qui se trouvent miraculeusement aujourd’hui à la tête d’une fortune colossale se matérialisant dans des biens immobiliers et de confortables comptes en banque bien ga
is, ce qui ne manque pas de susciter des interrogations sur l’origine de cette opulence douteuse.

L’affaire se focalise autour d’une usurpation de propriétés immobilières appartenant aux plaignants et que se seraient appropriés les usurpateurs, de façon illégale, à coups de faux et d’usage de faux.

Evidemment, les héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari qui ne cessent de revendiquer leur droit sur leurs propriétés spoliées, détiennent des documents officiels plaidant en leur faveur et prouvant leur droit sur lesdites propriétés qu’ils occupent toujours, se considérant dans leur pleine légitimité.

Dans ce deuxième acte, nous nous basons surun procès- verbal apparemment falsifié et sur les déclarations des plaignants qui affirment que les personnes qui les ont dépossédés de leur propriété ont falsifié des documents qui leur ont permis d’annexer un grand terrain appartenant à leur aïeul, feu Abdellah Mbarek El Houari Soussi, mitoyen de Oued Lihod, limité par un terrain de la société Brooks au sud, par une propriété d’un citoyen de confession juive appelé Amrane à l’est, par un ravin à l’ouest et par la route de Boubana au nord.

« A Force de falsification de documents dont un procès-verbal d’une assemblée générale tenue le 24 mars 1947, 5 mois après le décès de Gérald Beach Brooks président fondateur de la société portant son nom, la propriété de Abdellah Mbarek El Houari Soussi a été annexée à celle de plusieurs hectares appartenant à la société Brooks qui s’étendait à l’origine du parc Brooks non loin de la Mosquée Mohammed V actuelle à Aïn El Hayani », affirme-t-on.

Nous aurons donc encore à revenir, au fur et à mesure sur ce dossier, pour y apporter de nouveaux éclaircissements.[/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :