Accueil » Actualités » Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété (5)

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété (5)

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété (5)
[color=#999999][size=08]Le 07-03-2016 à 10:25:24 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333]Rappel : dans nos précédentes éditions, nous avons publié les trois premiers actes de cette série d’articles focalisés sur une affaire en justice opposant 31 membres héritiers de la famille de feu [color=#993300]Abdellah Mbarek El Houari[/color] à des individus accusés d’escroquerie, de faux, d’usage de faux et d’usurpation de propriété, sous la couverture de la société immobilière ayant pour enseigne « [color=#993300]Société Brooks [/color]», à l’origine anglaise, devenue fictive et douteuse depuis qu’elle a été héritée par une humble famille marocaine qui s’est miraculeusement et spectaculairement enrichie à Tanger, en un temps record… [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066] Rappelons les faits qui nous révèlent que ladite société appartient à une famille arrivée dans notre ville dans des conditions humbles et modestes, et qui se trouvent miraculeusement aujourd’hui à la tête d’une fortune colossale se matérialisant dans des biens immobiliers et de confortables comptes en banque bien ga
is, ce qui ne manque pas de susciter des interrogations sur l’origine de cette opulence douteuse.

L’affaire se focalise autour d’une tentative d’usurpation de propriétés immobilières appartenant aux héritiers de feu Abdellah Mbarek et que tente de s’approprier la société Brooks, de façon illégale, à coups de faux et d’usage de faux.

Au fur et à mesure que nous avançons dans l’enquête et de l’examen des pièces justificatives de ce triste dossier, des faits évidents nous apparaissent, impliquant chaque fois un nouvel intervenant dans cette mascarade.

Cette semaine, la première évidence qui s’est imposée à nous, c’est le rôle tout à fait secondaire joué par le notaire Mokhtar Oussidhoum que nous avons évoqué dans notre précédente édition. Aujourd’hui, nous découvrons que Me Oussidhoum n’a eu, à aucun moment à nager dans les eaux troubles de cette histoire combinée. Il s’est limité à tenir son rôle de notaire sans s’écarter, à aucun moment de la déontologie professionnelle ni des règles de son métier. Il s’est acquitté se son devoir de notaire dans les règles de l’art et nous l’en félicitons.

Si nous l’avions cité dans notre précédente édition, c’est parce que nous n’avions pas encore découvert l’un des vrais moteurs de cette tartuferie organisée qui a spolié la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari de ses biens immobiliers.

En effet, à la mort de l’avocat José Thomas Rubio Chavari, c’est un jeune avocat stagiaire dans son cabinet, à l’époque, qui a pris la relève et mis la main sur le dossier brûlant de cette affaire.
Rodé aux tristes manigances de son maître, le jeune avocat s’est arrangé pour finir l’action d’usurpation des biens de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari , à coups de faux et d’usage de faux, dont un procès-verbal d’une assemblée générale extraordinaire tenue le 25 avril 2002, pour la conversion de la société Brooks en Société à responsabilité limitée (SARL) au capital de 270 000 dirhams réparti en 180 « actions », tantôt appelées aussi « parts » réparties entre les actionnaires : Touria Bennouna 54 parts ; Mohamed Bennis : 56 parts ; Maria Bennis, 7 parts ; Omar Bennis 14 prts ; Rajae Bennis, 7 parts ; Mustapha Bennis, 14 parts ; Driss bennis, 14 parts.
Ainsi, l’avocat José Thomas Rubio Chavari que nous continuons à considérer comme le principal instigateur de cette sombre affaire réintroduite en justice, a laissé un héritier bien rôdé dans la falsification et la spoliation des biens d’autrui.

Mais, les héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari, eux, ne baissent pas les bras, forts de leur légitimité et de la confiance qu’ils placent en la justice marocaine, et comptent faire valoir leurs droits par les moyens légaux et légitimes.

Pour notre part, nous aurons à revenir sur ce dossier, pour y apporter de nouveaux éclaircissements avec preuves à l’appui. [/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :