Accueil » Vie associative » Dr Widad Aidouni

Dr Widad Aidouni

S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, a présidé la cinquième causerie religieuse du mois sacré du Ramadan animée par le Dr Widad Aidouni membre du Conseil local des Oulémas de Tanger
[color=#999999][size=10]Le 06-07-2015 à 11:13:16 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] Sa Majesté[color=#993300] le Roi Mohammed VI[/color], Amir Al Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, lundi au Palais Royal à Casablanca, la cinquième causerie religieuse du mois sacré du Ramadan animée par LE Dr Widad Aidouni, membre du conseil local des oulémas de [color=#993300]Tanger[/color], sous le thème «Al Ijtihad entre les impératifs de la Charia et les nouveautés de l'époque».[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=15]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Pour ce thème, l’éminente conférencière qui s’est inspirée du verset : «S'ils la rapportaient au Messager (de Dieu) et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d'entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement)» (Coran). a abordé quatre principaux axes dans son intervention : la définition de la notion de l'ijtihad et les étapes de son développement jusqu'à l'apparition des doctrines islamiques, les techniques de l'ijtihad et son évolution, la situation de l'ijtihad au Maroc ainsi que les perspectives de l'ijtihad à la lumière des développements de la société.

Conce
ant les questions de la famille, elle a salué l'engagement de [color=#ff0000]S.M. le Roi Mohammed VI[/color], Amir Al Mouminine, de veiller au respect de la dignité et des droits de la femme marocaine dans le plein respect des constantes et des préceptes de la religion musulmane, et dans le cadre de l'ijtihad collectif, tant que les questions religieuses relèvent de la compétence [color=#993300]d'Imarat Al Mouminine[/color].

Elle a également évoqué la question de l'avortement, un phénomène inconnu durant les siècles de
iers, mais qui s'est posé devant la société marocaine, laquelle devrait clarifier sa position sur cette pratique sans renier son identité musulmane, soulignant que les oulémas et les spécialistes qui ont été associés à cet effort ont recommandé de criminaliser l'avortement sauf en cas de force majeure et dans certains cas qui présentent un grand danger pour la mère, la famille et le fœtus.

[color=#993300]Mme Aidouni [/color]a également relevé une autre manifestation de l'ijtihad au Maroc, à savoir les fatwas émis par l'institution chargée des fatwas auprès du Conseil supérieur des oulémas, créée par S.M. le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et qui émet des avis religieux sur plusieurs questions contemporaines en harmonie avec les finalités de la charia et les constantes de la religion musulmane, se félicitant dans ce cadre de la haute sollicitude que S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, accorde à l'ijtihad et aux éminents érudits et alem qui s'en chargent, pour que la législation dans le domaine religieux reste à l'abri des désaccords et des conflits[/color][/size][/justify][center][size=19][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :