Accueil » Actualités » Des Subsahariens réfugiés dans la cathédrale de Tanger

Des Subsahariens réfugiés dans la cathédrale de Tanger

Des Subsahariens réfugiés dans la cathédrale de Tanger
[size=9][color=#999999]Le 13-07-2015 à 14:02:25[/color][/size][justify][size=12][color=#000033]Après leur expulsion de 85 logements privés qu’ils occupaient illégalement au quartier Al Irfane à Tanger, quelque 400 immigrés clandestins originaires de pays subsahariens ont trouvé refuge en différents endroits de la ville, en attendant une solution à leurs problèmes.

Parmi eux, plusieurs se sont réfugiés à l’intérieur de la cathédrale espagnole de la rue Sidi Bouabid où une équipe de la délégation diocésaine des migrations prend en charge la gestion de leur situation, particulièrement sensible à cause de leur grand nombre et de la présence de femmes et d’enfants.

Dans un communiqué, l’archevêque de Tanger Mgr Santiago Agrelo explique que « Dans la nuit du 1er juillet, le parvis a été ouvert afin d’accueillir des personnes évacuées de Boukhalf et il a été fait en sorte que tous aient quelque chose à manger ».
Deux jours plus tard, explique-t-il, « l’équipe de TAM (Tanger Accueil Migrants) de la Délégation diocésaine des Migrations, qui depuis des années s’occupe des migrants séjou
ant à Tanger, a pris en charge la gestion de la situation, particulièrement sensible pour un grand nombre de personnes sans abri , dont de nombreuses femmes avec enfants ». Un « plan d’action a été élaboré ». Il accorde « la priorité aux femmes enceintes, aux femmes avec enfants, aux femmes célibataires, aux mineurs et à des hommes avec enfants à charge ».

« Cette urgence qui était gérable au début est devenue ensuite insoutenable avec l’arrivée d’autres migrants cherchant refuge et nourriture ». L’équipe diocésaine a été obligée de fermer le parvis de la cathédrale. La célébration de la messe n’a pas été possible ni samedi ni dimanche de
ier : « Ce sont des moments extrêmement difficiles et délicats pour tous », déplore l’archevêque de Tanger.

À l’heure actuelle, l’Église offre un refuge temporaire à 69 femmes et enfants et à un veuf accompagné de deux enfants.
Le maire de la ville, Fouad El Omari, s'est rendu lundi 6 juillet à la cathédrale, où Mgr Agrelo lui a présenté un nouveau plan d’action qui inclut « une aide immédiate » aux plus nécessiteux, dont 11 femmes, un veuf et ses trois enfants qui sont toujours à la rue.

Le maire a souligné que «les aspects politiques et sécuritaires de la question relèvent des autorités centrales». Mais il a indiqué que ses services allaient «faire tout ce qu’il fallait pour assurer des visites médicales et de la nourriture». Il a annoncé que des options de logements décents allaient être mises à l’étude. El Omari a ensuite fait livrer des caisses de fruits, des packs de boissons et de lait.[/color][/size][/justify][center][size=19][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :