Accueil » Région & La ville » Covid 19 à Tanger : Après la panique, le calme revient !

Covid 19 à Tanger : Après la panique, le calme revient !

Tanger qui avait atteint quelque 400 cas positifs par 24 heures au mois de juillet dernier, ce qui avait valu à la ville le statut de premier pourvoyeur de coronavirus au niveau national, a chuté, ces derniers jours, à moins de 100 cas par jour, ce qui est, en soi, un progrès spectaculaire.
On ne serait jamais arrivé à ce résultat rassurant et réconfortant pour la population,  sans les efforts gigantesques déployés par les autorités sanitaires avec l’implication du ministère de la Santé qui a mis les moyens nécessaires, et celle des autorités locales, tous corps confondus, conduits par le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia.
En effet, conscients des dangers qui pesaient un peu plus chaque jour sur la ville du Détroit, sur ses habitants et ses visiteurs, les responsables ont doublé la mise de protection et sont arrivés à renverser la vapeur de l’ascendance à la descendance.
Ainsi, dans une véritable course contre la montre face à une courbe ascendante de la propagation du coronavirus, la ville de Tanger s’est barricadée et, dans  certains quartiers périphériques, ou encore au sein des zones industrielles, où l’on détectait continuellement des clusters professionnels et familiaux, et une mortalité ascendante frappant sévèrement des personnes vulnérables, on s’est attelé à l’application stricte des  mesures préventives édictées par le ministère de l’Intérieur et
les nouvelles normes sanitaires énoncées par le ministère de la Santé. On s’est ainsi attaché à la mise en application d’un confinement sélectif   comme mot d’ordre, au niveau des quartiers reconnus vulnérables à l’infection par le virus. On a,  parallèlement,  largement amplifié la  sensibilisation de la population aux dangers de la pandémie comme mesures généralisées, telles  que le port obligatoire du masque qui était, jusque-là négligé par une large partie de la population ;  l’adoption des mesures strictes, avec le respect de ce qui est communément connu sous l’appellation de ‘’distance sociale’’  entre les personnes, l’hygiène sanitaire des mains, etc.
Dans cette optique, des forces de l’ordre, tous corps confondus ont été largement déployées en ville : Autorités civiles, Sûreté nationale, Forces auxiliaires, Forces armées royales, chacun veillant au maintien de l’ordre et l’application des mesures de protection, tels  l’empêchement des rassemblements, l’accès contrôlé à la ville, la fermeture des plages, le conditionnement de l’ouverture des mosquées,  des cafés, restaurants et commerces, entre autres obligation sécuritaires.
Toutes ces mesures sécuritaires sont couronnées par une vaste campagne de tests pratiqués en très grand nombre dans les milieux professionnels et dans des zones délimitées afin de détecter et réduire les clusters d’infection.
On comprend donc que ce retour progressif à la normale constitue un soulagement et une sécurisation pour la population.
Maintenant, il s’agit d’adhérer aux prochaines mesures attendues pour la très prochaine rentrée  scolaire et universitaire dont le département concerné devrait annoncer bientôt les conditions auxquelles devraient adhérer  les autorités concernées, le corps enseignant, les élèves et les étudiants et, évidemment leurs parents.

 

 

À propos admin1

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :