Accueil » Art & Culture » Colloque International à Tanger

Colloque International à Tanger

L’association Al Boughaz organise un colloque inte
ational sur le thème général : Tanger, la dimension universelle d’un espace de convivialité multiculturel
[color=#999999][size=08]Le 21-11-2015 à 14:30:44 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] L’association Al Boughaz organise, depuis hier vendredi, au musée de la légation américaine de Tanger ([color=#993300]TALIM[/color]), un colloque inte
ational sur le thème général : « [color=#993300]Tanger, la dimension universelle d’un espace de convivialité multiculturel[/color] » réparti en plusieurs sous-thèmes animés par d’éminents experts et spécialistes marocains et étrangers.
Cette rencontre cible notamment les universitaires, les étudiants, les responsables institutionnels, les représentants de la presse, de la scène associative et de la société civile, ainsi que l’intelligentsia tangéroise, tous appelés à enrichir les débats.
La séance de clôture et des recommandations est programmée pour la soirée de ce samedi.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=11][color=#000066]Pour les organisateurs, ce [color=#ff0000]colloque inte
ational[/color] qui est ouvert à toute personne qui se préoccupe du devenir de l’identité de sa ville, de son pays et de leur environnement régional et inte
ational, a pour objectif de contribuer à éclairer l’opinion publique sur l’importance accordée à la sauvegarde et à la réhabilitation du patrimoine dans le développement urbain et à mettre en exergue l’identité de la ville, dans laquelle doit se reconnaître le citoyen.

«A travers les conclusions du colloque, il s’agirait, de préfigurer une stratégie permettant de parvenir au «[color=#ff0000] classement de Tanger au Patrimoine Mondial [/color]», thème du colloque Al Boughaz de 2002, mettre en place « un schéma directeur de la signalisation à vocation patrimoniale dont une ébauche a été réalisée par l’association Al Boughaz conformément aux recommandations du colloque 2014 ; faire reconnaître officiellement un inventaire exhaustif du patrimoine de Tanger, sous forme d’itinéraires, instrument que la société civile tangéroise revendique depuis 1992 », explique-t-on.

Les sous-thèmes programmés s’articulent autour de « Tanger ou Tanger’s : pluralité d’un lieu exceptionnel » ; « Tanger’s : passé et présent d’une ville multiculturelle en mutations » ; « Face au développement urbain quel patrimoine reconnaître, classer et protéger ? » ; « Conservation du patrimoine urbain dans une perspective de développement, la vision de l’UNESCO » ; « Tanger, la ville à venir, la ville du futur, saura-t-elle préserver son identité multiculturelle, sa dimension universelle ? » ; « Que faire face aux impératifs économiques, à la densification urbaine, au fanatisme, à l’intolérance et au rejet de l’autre ?»; « Est-il encore possible de préserver la dimension immatérielle d’une ville tolérante, un patrimoine partagé, symbole de convivialité, de diversité et de pluralité ?» ; « Le classement sert-il la préservation du patrimoine ? » ; « Quels programmes, quel cadre légal, quels instruments et quels moyens pour assurer une gestion efficace du patrimoine ? » ; « L'étalement urbain et ses inconvénients » ; « Pour une approche territoriale de prise en compte du patrimoine dans le développement, cas des régions du nord du Maroc ; “Tánger mito del arte orientalista inte
acional”; “Tanger un héritage civilisateur” ; « Comment concilier l’Identité du lieu avec l’identité de l’habitant pour une valorisation efficace du patrimoine, vecteur de développement mais aussi de cohésion et de solidarité ?» ; « Casablanca et son patrimoine à travers son paysage urbain » ; “La política urbana en el norte de Marruecos durante el periodo de Protectorado”; « Impacts de l’anthropisation : cas de Tanger » ; « El necesario equilibrio turístico en la Ciudad Antigua », ou encore « Quelle place de la nature en ville ?”.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/colloque_inte
ational_a_tanger1.jpg[/img][/center]Les conférences et tables rondes devraient être animés par d’éminents experts de la dimension de [color=#ff0000]Salaheddine Mezouar[/color], ministre des Affaires étrangères ; Ilyas El Omari, président du conseil régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima ; Karim Hendili, pécialiste de programme unité des Etats arabes au centre du patrimoine mondial, Unesco à Paris ; Mounir El Bouyoussfi, directeur général de l’agence pour le développement du nord (APDN) ; Yhtimad Bouziane, directrice adjointe deTalim ; Rachid Taferssiti, président de l’association organisatrice Al Boughaz ; Mohamed Larbi Ben Otmane, enseignant chercheur ; Lotfi Chraïbi, universitaire ; Ahmed Khalid Benomar, chargé de mission à la présidence du gouve
ement ;Jorge Angel Carbonell, historien de l’Art à l’université Rovira i Virgili de Tarragona; Mohamed Mustapha Raïssouni, avocat, membre du conseil national des droits humains et président de la fondation Guennoun à Tanger ; Rachid Andaloussi, architecte, président de la fondation Casamémoire à Casablanca ; Antonio Bravo Nieto, historien de l’architecture, enseignant chercheur, directeur Uned à Mellilia ; Abdelaziz El Idrissi, archéologue, spécialiste en préhistoire, directeur du musée Mohammed VI à Rabat ; Pedro Marin Cots, économiste, spécialiste dans les questions urbaines, territoriales et environnementales, directeur de l’Omau à Malaga ; Mohamed Temsamani ; universitaire, naturaliste à Tanger ; Tatiana Lebedef, historienne, spécialiste du Monde arabe et Lamiae El Moudden, doctorante en sciences de l’Information et de la communication, manager de société.

A l’ouverture de la séance inaugurale, le maire de Tanger, [color=#ff0000]Mohamed Bachir Abdellaoui [/color]devait prononcer une allocution de bienvenue à l’attention des participants au colloque.

Outre les conférences et tables rondes, le programme prévoit une visite libre de la Médina et de l’ancien Tanger et une rencontre avec Guillaume Sainteny, enseignant à Agro Paris Tech et spécialiste du développement durable, autour du thème « De la COP21 à la COP22 : comment faire progresser la négociation climatique ? » avec présentation de son livre «[color=#ff0000] Le Climat qui cache la forêt[/color]», à la galerie Delacroix, en partenariat avec l’institut français de Tanger et la librairie des Colonnes.[/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :