Accueil » Art & Culture » Bait Assahafa,19 avril 2015 : La voie soufie de l’Amour avec Shaykh Hassan Dyck & Muhabbat Caravan
La voie soufie de l’Amour avec Shaykh Hassan Dyck & Muhabbat Caravan

Bait Assahafa,19 avril 2015 : La voie soufie de l’Amour avec Shaykh Hassan Dyck & Muhabbat Caravan

La voie soufie de l’Amour avec Shaykh Hassan Dyck & Muhabbat Caravan
Le 17-04-2015 à 18:03:08

Depuis la cessation, pour des raisons exclusivement financières, du Festival des « musiques traditionnelles du monde » dont la sixième édition de « tarab tanger » n’a pu être présentée en 2014, l’association organisatrice « Confluences Musicales », en partenariat avec la section tangéroise de l’association Fès-Saïs et la Maison de la presse de Tanger, reçoit l’Ensemble « Shaykh Hassan Dyck & Muhabbat Caravan » pour un concert qui sera offert dimanche 19 avril 2015 à 20h00 à la salle de la Maison de la Presse située à l’avenue My Rachid à Zyaten

***
Dans un communiqué rendu public cette semaine, l’association organisatrice de ce nouvel événement artistico-culturel, se montrant toujours soucieuse de mettre en valeur les musiques traditionnelles du monde, explique que le Groupe soufi attendu pour le 19 avril courant, est constitué de membres vivant en Europe, appartenant à plusieurs nationalités et se réunissant autour de l’ordre de la « naqshabandiyya ». Cette grande taríqa (voie) de l’Orient musulman qui remonte à son fondateur Bahâ’ al-Dîn al Naqshbandî al-Bukhârî, au XIVe siècle, est une musique d’inspiration indienne avec des éléments du langage musical occidental, offrant une grande place à l’improvisation résultant de l’inspiration du maître en fonction de la vibration de l’espace et de la communion avec les écoutants.

« La capitale du Détroit ne peut que tendre son bras à ce type de rencontres interculturelles étant elle-même un creuset de civilisations millénaires », peut-on lire dans le communiqué où « Confluences musicales » souligne que Tanger, en tant que locomotive du développement du Maroc, ne trouvera son équilibre que s’il existe une vraie volonté d’asseoir les bases d’une vie culturelle riche, polyvalente et harmonieuse.

« Malgré moult contraintes, « Confluences Musicales » navigue contre vents et marées et reste fidèle à son engagement, maintenant son siège à Borj l-Hajoui, un lieu emblématique de la médina de Tanger, canton de la mémoire de la capitale du Détroit, possédant une énergie positive et tendant le bras à l’autre afin de préserver le mythe de Tanger et construire un avenir basé sur la tolérance », conclue l’association « Confluences Musicales ».

À propos admin

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :