Accueil » Actualités » Ayouch et Abidar devant la justice

Ayouch et Abidar devant la justice

Ayouch et Abidar devant la justice
Le 02-07-2015 à 13:15:05

Le réalisateur de « Zine li Fik » (Much loved), Nabil Ayouch, et l’actrice principale du film, Loubna Abidar, devront comparaitre le 15 juillet prochain devant le procureur général du Roi près le tribunal de première instance de Marrakech pour po
ographie, attentat à la pudeur et incitation de mineurs à la débauche.

La convocation du réalisateur et de l’actrice est intervenue suite à la plainte déposée par une association qui se fait appeler l’Association marocaine de la défense du citoyen et qui leur reproche la diffusion du film sur YouTube, Facebook et Twitter.

Les plaignants estiment que le film renferme des scènes po
ographiques dans lesquelles le réalisateur a exploité de jeunes filles mineures et des enfants. Ils estiment aussi que le film donne l’illusion que l’homosexualité, la prostitution, le proxénétisme, le tourisme sexuel et l’exploitation des mineures rapportent beaucoup d’argent.

La plainte fait en effet un inventaire de tout ce qui pourrait être compromettant pour le réalisateur et l’on évoque avec détails des scènes po
ographiques explicites avec un ressortissant arabe, des scènes où des prostituées et leurs clients ivres se moquent de la prière et des propos orduriers qui portent atteinte à la dignité de la femme et l’image de Marrakech.

Ayouch est également accusé d’avoir présenté la ville ocre comme étant un paradis pour les pédophiles étrangers à travers l’histoire d’un enfant qui a à peine 8 ans et qui affirme accompagner des clients étrangers pour 1000 DH.

À propos admin

x

Check Also

Les effets destructeurs redoutables de l’alcool sur la conviction religieuse ; la santé ; la vie sociale ; la stabilité familiale ; l’avenir des enfants ; la liberté individuelle et les moyens économiques

L’objectif de cet article est de rétablir la confiance et aider les consommateurs d’alcool, en ...

Début du Ramadan 1442/2021 : Mercredi 14 avril 2021

Le début et la fin du prochain  mois de Ramadan sont déterminés par l’observation du ...

La CGEM à Tanger: Evaluation de l’entreprenariat et création d’un institut de formation des PME

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj , a ...

%d blogueurs aiment cette page :