Accueil » Actualités » Après une éclipse conjoncturelle de la scène politique

Après une éclipse conjoncturelle de la scène politique

le RNI choisit Tanger pour revenir en force
A Tanger, où le Rassemblement national des Indépendants (RNI) a ouvert un nouveau siège régional et tenu une réunion de son bureau politique, samedi de
ier, le président Aziz Akhannouch, s’est montré déterminé, plus que jamais, à aller jusqu’au bout de son mandat à la tête du parti de la Colombe, marquant ainsi son retour en force sur la scène politique après une brève éclipse imposée par le boycott national qui avait visé l’une de ses entreprises, entre autres.
Ayant ainsi choisi Tanger pour reprendre ses activités politiques, après cette courte pause, Akhannouch y a présidé une réunion de son bureau politique ce qui constitue, selon des observateurs, un un message fort à ceux qui considéraient sa carrière politique comme terminée depuis la manifestation orchestrée contre sa personne à Tanger, alors qu’il faisait partie de la délégation qui accompagnait le Roi pour l’inauguration de la nouvelle Marina au port de Tanger-ville.

Le président du RNI a affirmé sa détermination à poursuivre sur la « voie de la confiance » et à ne prêter aucune attention aux perturbateurs et à ceux qui tenteraient d'entraver sa marche, indiquant que personne ne le détou
era de sa mission, et réaffirmant son intention de tenir ses engagements, notamment celui de mener le parti à une victoire électorale en 2021.
Ce faisant, Aziz Akhannouch a, en outre, confirmé la volonté du RNI de dépasser toutes «les escarmouches politiciennes» qui «ne servent en rien les intérêts du citoyen et de la Nation».
Pour le président du RNI, ce qui importe vraiment, c’est de rester constamment à l’écoute des attentes et des besoins des citoyens ; de servir l’économie du pays et d’élaborer d’une vision à même d’endiguer les problématiques économiques et sociales que connaît le pays avec, à leur tête, le fléau du chômage. Pour cela, le président du RNI assure que son parti ne manquera pas de cadres compétents, capables de conduire les affaires du pays.

[img]i1er.jpg[/img]Akhannouch : «Ce qui importe, c’est de rester constamment à l’écoute
des attentes et des besoins de la Nation des citoyens» Photo : Hammouda

Evoquant le climat régissant les relations au sein de la majorité gouve
ementale, Akhannouch tente de désamorcer la crise en exhortant son parti à tou
er la page du récent différend avec le Parti de la justice et du développement (PJD) et à œuvrer plutôt pour l'intérêt du pays et du citoyen, sollicitant de certains membres du parti de la Lampe de cesser leurs sorties intempestives et improductives qui menacent la cohésion de la majorité gouve
ementale.
Citons, à ce propos, la crise née des vifs propos échangés entre le ministre chargé des Affaires générales Lahcen Daoudi du PJD et le chef du groupe du RNI à la Chambre des députés, Taoufik Kamil, au sujet des hydrocarbures, lorsque le ministre était allé jusqu’à suggérer au RNI de quitter la majorité.
Le parti de la Colombe qui déclare avoir classé cette affaire, estime que «les échanges d'altercations politiciennes ne peuvent servir ni la nation ni le citoyen».
Les travaux de la rencontre de Tanger ont été consacrés à l’examen de dossiers d’ordre politique et organisationnel. Après étude des questions politiques les plus importantes qui font l’actualité et l’exposé des présidents des groupes parlementaires à la Chambre des représentants ainsi qu’à la Chambre des conseillers, un débat sérieux et responsable a suivi et plusieurs décisions ont été prises.
Les membres du bureau politique ont hautement salué le travail effectué par les deux groupes parlementaires avec toutes leurs composantes en se félicitant de leurs rendements dans la présente session parlementaire. Par ailleurs, le bureau politique a confirmé la nomination de Mohammed Hormatallah en tant que coordonnateur régional dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Il a été aussi question de cinq nouvelles nominations dans les postes de coordonnateurs régionaux du parti conformément au statut.
D’un autre côté, le bureau politique a salué les mesures prises dans le domaine de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique qui sont en conformité avec les visions tendant à réformer le secteur, dont celle de la généralisation de l’éducation préscolaire.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :