Accueil » Actualités » Après la saisie de 4,5 tonnes de haschisch, la compagnie maritime marocaine RFS dans le collimateur de la justice

Après la saisie de 4,5 tonnes de haschisch, la compagnie maritime marocaine RFS dans le collimateur de la justice

Le navire Tanger Express, propriété de la compagnie RFS, fait l’objet d’une saisie ordonnée par la justice en faveur de la Douane, en lien avec une affaire de trafic de drogue.
L’affaire remonte au 12 août dernier, lorsque la Guardia civil d’Algésiras a intercepté une cargaison de 4,5 tonnes de haschisch, en provenance du port Tanger-Med, à bord du navire Tanger Express, propriété de Red Fish Spleedlines (RFS).
Société de droit marocain basée à Tanger, jusqu’ici inconnue du grand public, RFS est une filiale de la firme allemande FRS, dont le siège est basé à Cadix, dans le sud de l’Espagne, connue pour ses fast ferries qui assurent des dessertes maritimes autour du détroit de Gibraltar.
En 2015, les fondateurs allemands de FRS ont eu l’ingénieuse idée de s’associer à un Marocain résident en Allemagne pour créer RFS et pouvoir participer à un appel d’offres lancé par les autorités marocains, portant sur l’attribution d’une nouvelle ligne reliant Tanger Med à Algésiras (RFS a d’ailleurs remporté ce marché haut la main).
Ainsi, en plus de ses navires battant pavillon espagnol qui opèrent sur la même ligne dans le cadre du quota réservé aux firmes ibériques, la compagnie FRS a pu renforcer sa présence sur l’axe Tanger Med-Algésiras en puisant cette fois-ci dans le quota revenant à la partie marocaine, et ce, grâce à sa filiale RFS et à son navire battant pavillon marocain, Tanger Express.
Pour l’heure trois collaborateurs de RFS ont été mis en examen et écroués.
Les trafiquants auraient réussi à embarquer la drogue à bord du Tanger Express, en se servant d’une benne à ordures. Une fois arrivée en Espagne, la cargaison a été dissimulée dans une remorque avant qu’elle ne soit découverte à la sortie du port d’Algésiras par une patrouille canine, composée d’une équipe hispano-portugaise et d’un chien renifleur.
Cet incident a poussé les autorités marocaines à approfondir leurs investigations pour déterminer les responsabilités éventuelles de la société RFS. L’enquête a permis d’établir que celle-ci n’a pas respecté le Code international relatif à la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS).
Mardi 17 novembre dernier, l’affaire a connu un nouveau rebondissement. Ce jour-là, le tribunal de commerce de Tanger a ordonné une saisie conservatoire du navire Tanger Express, après que RFS a refusé de verser à l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) une amende de l’ordre de 183 millions de dirhams, à titre de dommages et intérêts.

À propos Romaisae

x

Check Also

Nouvelle ligne maritime Tanger Med – Poole (Royaume-Uni)

Annoncée en février dernier, la ligne maritime reliant le port de Tanger Med à celui ...

Circonscription Tanger-Assilah: Cinq partis gagnants: UC- PI- PAM- RNI et USFP

Le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia estime que  » le taux de ...

Législatives 2021: Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) en tête avec 102 sièges

Mercredi 8 septembre courant, 17,5 millions d’électeurs Marocains avaient rendez-vous avec les onzièmes élections  de ...

%d blogueurs aiment cette page :