Accueil » Actualités » Amendis s’offre une campagne publicitaire gratuite

Amendis s’offre une campagne publicitaire gratuite

La société délégataire de distribution d’eau et d’électricité, et de gestion de l’assainissement liquide « Amendis »,  filiale de Veolia Maroc,  avait-elle besoin de convoquer la presse pour l’entretenir, pendant une demi-journée, d’une part, sur ses réalisations et ses investissements  depuis son arrivée à Tanger en 2002, et d’autre part, sur ses perspectives d’avenir ?
En somme, rien que du « positif » bien concocté par de réputés démagogues.
Mais, si les jeunes journalistes qui ont répondu à l’invitation d’Amendis ne connaissent pas assez ce « monstre de la gestion déléguée » et brossé un tableau ce qui leur a été communiqué sur une clé USB offerte, les anciens n’ont pas la mémoire courte.
Dès lors, on peut se demander pourquoi et dans quel objectif cette société a déclenché une telle propagande, et en ce moment précis ?

Cela pourrait être aisé de le deviner car la population de Tanger a appris, depuis une vingtaine d’années, à connaître Amendis et son mince côté positif, mais surtout à travers ses grandes faiblesses,  son côté rapace et son comportement dénué de citoyenneté.
Pendant 20 années, faisant fi des règles les plus élémentaires  d’une  gestion déléguée,  Amendis, a régné en maître absolu sur le secteur qui lui est dévolu  par un conseil de la ville ignoré et  bafoué

De tout temps, Amendis a continuellement  violé les règles d’un contrat de gestion déléguée dépassé et inadapté.

De tout temps, des manifestations populaires n’ont cessé de gronder contre le délégataire de la distribution d’eau et d’électricité et de la gestion de l’assainissement liquide à Tanger,
De tout temps, la colère a envahi  la rue tangéroise, appelant au  départ d’Amendis.

Rappelons que les contrats d’Amendis-Tanger et Amendis-Tétouan ont été conclus en 2002 pour 30 ans, afin de  desservir  2,5 millions d’habitants.
Le slogan « Amendis, dégage! » c’est un peu le sifflement populaire  que les Tangérois continuent , depuis 2011, à porter aux oreilles  des autorités concernées, à travers des revendications dénonçant un contrat déséquilibré, des prestations non livrées, des tarifs trop élevés, entre autres abus .
Ce conflit latent s’est cristallisé spectaculairement avec des manifestations-monstres dans les rues de Tanger. Il  faut revenir sur plusieurs épisodes de ces dernières années, lors desquelles le départ de Véolia environnement du Maroc, qui détient les filiales Amendis, a failli se produire.
Aujourd’hui encore, Amendis serait au cœur d’un véritable scandale interne.
Dans une précédente édition de notre hebdomadaire, nous avions annoncé la suspension de ses fonctions du directeur opérationnel de la société Amendis-Tanger.
L’information qui circulait  n’avait  pas  révélé les causes de cette mesure, mais il s’agissait apparemment de vices de gestion de la société.
D’aucuns sont allés jusqu’à avancer qu’il s’agissait de problèmes de malversations, voire de détournements. Le mystère reste entier, puisqu’on n’a jamais dévoilé le mobile de cette  suspension directoriale.
On s’était demandé, en son temps, pourquoi la Commune de Tanger, en sa qualité d’autorité délégante, ne s’était- elle pas intéressée à ce dossier brûlant ? Une  affaire qui concernait les habitants de leur ville ?
Pour revenir à la récente sortie publicitaire d’Amendis, nous pourrions supposer que la société cherche à dégager sa responsabilité dans le drame de Tanger qui a fait 29 morts dans une cave au centre-ville de Tanger.
Mais pas seulement ! En prévision des échéances électorales de 2021 qui s’annonce une année électorale par excellence, devant connaître les élections législatives, communales, régionales et professionnelles, la société Amendis prend, apparemment les devants pour préparer un dossier éloquent destiné à épater le prochain conseil communal.
Rien n’est exclu, sauf que le chiffon employé par Amendis pour tenter de faire reluire son blason, est un chiffon souillé qui ne saurait donner une luisance aux vingt années de dérapages d’Amendis, dans notre ville.
Quoique le travail d’égouts fait partie des attributions d’Amendis,  nous conseillons à ce délégataire de ne pas trop remuer les choses au risque de faire dégager des odeurs nauséabondes …

À propos Romaisae

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :