Accueil » Sport » Abdelhak Bakhat ..

Abdelhak Bakhat ..

ABDELHAK BAKHAT : UN ANCIEN PRESIDENT DU FOOTBALL ET DU BASKET TANGEROIS : « LE SPORT NECESSITE UNE PLANIFICATION,UNE BONNE GESTION ET DE L’ARGENT. »
[size=8][color=#999999] Le 18-01-2016 à 16:40:17 [/color][/size][justify][size=12][justify] Abdelhak Bakhat est l’un [color=#993300]des rares dirigeants tangérois[/color] qui est passé par tous les chemins qui mènent vers les différentes carrières sportives. Joueur de football, trésorier, président délégué, président, on retrouve chez lui [color=#993300]une longue expérience[/color] qui a fait de lui un homme réputé et populaire. On dit dans les milieux des médias qu’il a le sport dans le sang. Il a une qualité digne d’un bon citoyen :il aime son pays le Maroc et sa ville Tanger à la folie. Il a aussi côtoyé de près la politique et il était présent dans plusieurs conseils municipaux.

Maintenant, il a renoncé au sport, il a renoncé à la politique pour se consacrer à sa famille, à ses amis et à son entreprise. Comme il ne cesse de le répéter, le sport lui a pris beaucoup de temps. Même s’il en garde un bon souvenir, il y a en lui un sentiment d’amertume, de frustration et surtout de déception.

Il voulait aller loin aussi bien avec la RST qu’avec l’IRT, les deux clubs de sa vie mais les obstacles de diverses sortes lui barraient la route. Les jou
alistes l’aimaient, l’appréciaient parce qu’il était toujours là à les défendre, à les soutenir et son bureau était toujours ouvert pour les écouter. La rédaction sportive l’a choisi à la rubrique portrait sportif pour le présenter à ses lecteurs et pour voir de près ce qui ne va pas au sport à Tanger-Métropole.
Le choix portera également sur tous les anciens présidents de l’IRT : Mohamed Bouhriz, Abdeslam Arbaine, Mohamed Khomsi,Larbi Bouras,Derham Dahmane,Ibrahim Dahbi ,Amine Lakhssassi et bien d’autres à qui revient le mérite de la continuité du club tangérois au championnat marocain.
Voici l’entretien avec l’invité de la semaine [color=#993300]Abdelhak Bakhat[/color] :

[color=#993300]Q-Si Abdelhak, tout d’abord,pourriez-vous nous donner un aperçu sur votre carrière en tant que joueur de football ?[/color]R- A vrai dire, on ne peut parler de carrière de footballeur. Avec mes camarades de classe ou de quartier, le football était une distraction à l’insu des parents qui pensaient qu’il était un jeu pour les voyous. Je me rappelle avoir évolué en championnat de troisième division ligue à Corona, au Hilal . Je suivais également une formation avec les juniors de l’AS Police dirigée à l’époque par Hassan Sefrioui ex membre fédéral sous la conduite de l’entraineur feu Allal Hadad. J’avais pour coéquipiers Settati, Mokhtar stapou, Sail Nouredine ancien directeur de 2M et du CCM.

[color=#993300]Q –Et en tant que dirigeant ? [/color]R- J’ai occupé plusieurs postes : trésorier à la RST du président Abbassi, président-délégué avec Bouhriz,président-délégué avec Dahbi, président de l’IRT basket, président de l’IRT football, président du comité omnisport RST.

[color=#993300]Q –D’après votre riche expérience au sport tangérois, que lui manque-t-il pour représenter dignement Tanger-Métropole ? [/color]R- Tanger-Métropole est un projet de Son Auguste Souverain SM Mohamed VI qui donne une grande importance à notre Région et à ses habitants. Je pense sincèrement que le sport doit s’épanouir pour être digne de cette grandiose œuvre qui fera de notre ville l’une des meilleures du monde .Il est certain qu’il existe des progrès au niveau des clubs avec trois équipes en première division (le football, le basket ,le volley) mais ce n’est pas suffisant. Ce nombre doit au moins doubler pour créer la compétitivité et la rivalité à l’image de Casablanca. Pour que le sport se développe, il faut impérativement une planification, une bonne gestion et de l’argent.

[color=#993300]Q-Que pensez-vous de la marche de l’IRT football au championnat de première division professionnelle ? [/color]R- Sincèrement, il s’agit d’un grand exploit inattendu. Le classement actuel est impressionnant. Je félicite le président Abdelhamid Aberchane et je souhaite le succès de l’équipe au deuxième tour du championnat.

[color=#993300]Q –D’après vous, à qui revient le mérite de cette bonne marche ? [/color]R- Au comité et au merveilleux public tangérois. Mais, il y a une personnalité qui travaille à l’ombre le wali Mohamed Yacoubi. Depuis son arrivée à Tanger, le football constituait une priorité pour lui. Il a beaucoup aidé l’IRT moralement et financièrement.

[color=#993300]Q –Les représentants des différentes sociétés et les hommes d’affaires de la ville ont refusé de subventionner l’IRT. Qu’en dites-vous ? [/color]R- Il existe malheureusement un manque de confiance envers les dirigeants des clubs. Il s’agit d’une erreur car le sport actuellement et le marketing vont dans le même sens. Lorsqu’une entreprise parraine le sport, il y a une publicité pour elle pour faire connaitre son produit. Si les banques, les offices, Ittissaalat al maghreb ,la SNRT ont compris le message de sponsoring, les autres institutions hésitent.

[color=#993300]Q-Pourque le football s’épanouisse, se développe, que proposez-vous ? [/color]R- En tant qu’ancien président de l’IRT ,je propose d’abord la continuité dans la gestion administrative et technique. L’histoire sportive a toujours montré une instabilité au sein des comités des clubs. Les présidents, les secrétaires généraux , les trésoriers se succèdent d’une saison à l’autre. Il en est de même pour les entraineurs qui changent. Je pense aussi à l’ouverture d’un centre de formation pour tous les sports. L’IRT football en a beaucoup .besoin.

[color=#993300]Q-Et les écoles de football IRT et RST ? [/color]R- Ce ne sont pas des écoles de formation. Les parents paient pour leurs enfants pour les occuper. Les centres de formation sont gratuits et ils n’acceptent que les jeunes doués pour le football.

[color=#993300]Q-Quel est le club modèle au Maroc ? [/color]R- En toute sincérité, je crois que le MAT de Tétouan est un exemple à suivre. J’apprécie sa politique. Son centre de formation commence à donner de bons joueurs. Le tangérois Khallati qui a été abandonné par les dirigeants de l’IRT a beaucoup progressé au club tétouanais qui a fait de lui un footballeur de renommée.! [/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Le Consul général de France, Denis François a pris ses fonctions à Tanger..

Le nouveau Consul général de France à Tanger, Denis François, nouvellement affecté dans notre ville, ...

Recul de la propagation du Covid 19 à Tanger..

Le wali de la région Mohamed M’Hidia et ses hommes à pied d’œuvre Alors que ...

Comment faire la différence entre un rhume, une grippe et le covid-19 ?

Alors que le coronavirus continue de faire des victimes au Maroc et dans le monde, ...

%d blogueurs aiment cette page :