Accueil » Actualités » 26ème Festival méditerranéen de Tétouan

26ème Festival méditerranéen de Tétouan

La 26ème édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), se tiendra, du 4 au 10 juin  2021, en mode digital et en version virtuelle réduite,  à cause de la situation sanitaire liée à la pandémie Covid-19
Le programme prévoit en compétition,  9 longs métrages de fiction et 6 documentaires dont sont : « Stitches » (Šavovi) du réalisateur serbe, Miroslav Terzić, « Le père (Bashtata) », de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie), « Les héros ne meurent jamais » de Aude Léa Rapin (France), « 1982 » de Oualid Mouaness (Liban), « Entre ciel et terre » de Najwa Najjar (Palestine), « Les épouvantails » de Nouri Bouzid (Tunisie), « Les femmes du pavillon J » de Mahamed Nadif (Maroc), « Zizotek » de Vardis Marinakis (Grèce), et « Steppe, Bozkir » de Ali Özel (Turquie).
Le jury de long métrage, présidé par le réalisateur et scénariste franco-ivoirien, Jacques Trabi, est composé du scénariste et critique de cinéma marocain, Mohamed Laroussi, l’actrice et réalisatrice espagnole, Mabel Lozano, et l’artiste peintre marocain, Mohamed El Baz.
Concernant le documentaire, les films en compétition sont « A l’Aube de nos rêves » de Emna Mrabet (Tunisie), « Zumiriki » de Oskar Alegria (Espagne), « Mineurs » de Mortada Ouahib (France), « Avant le déclin du jour » de Ali Essafi (Maroc), « La reine Lear » (Queen Lear), de Kraliçe Learby et Pelin Esmer (Turquie), et « For Sama » de Waad al-Kateab (Syrie).
Présidé par la réalisatrice française, Marion Stalens, le jury des documentaires est composé de la productrice et critique de cinéma allemande, Irit Neidhardt, l’ancien directeur du festival de Carthage en Tunisie, Fathi Kharat, la conseillère cinéma à l’Institut français de Paris, Fanny Aubert Malaurie, et du réalisateur et critique algérien, Hamid Benamra.
Le Festival prévoit également une programmation spéciale de la FIPRECI proposant  des films marquants qui ont reçu le prix de la Fédération en 2019. Il s’agit des films « J’accuse » de Roman Polanski (France), « Lillian » de Andreas Horvath (Autriche) et « Les trois soeurs » de Emin Alper (Turquie).
La catégorie « Coup de coeur » du festival sera marquée par la projection des films « Le traitre » de Marco Bellocchio (Italie) et « Madre » de Rodrigo Sorogoyen (Espagne).
Au menu de cette édition figurent également  un master class encadré par le réalisateur marocain, Mohamed Chrif Tribak ; un colloque sous le thème « cinéma et peinture, frontière ou prospérité? » et une rencontre sur « comment les festivals pourraient-ils participer au retour du cinéma? ».

À propos Romaisae

x

Check Also

Le port Tanger Med 2 devient Tanger Med Port Authority

La fusion du port  Tanger Med 2 (TM2) se concrétise  avec la société Tanger Med Port ...

Un résident français fait main basse sur la plage de sidi M’ghaït

Rien ne semble plus aller  du côté de la plage de « Sidi Mghait », à une ...

Coalition gouvernementale La tâche s’avère ardue pour Akhannouch !

Nommé par le Roi à la haute fonction de Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, président ...

%d blogueurs aiment cette page :