Tanger, ville ocre

Tanger, ville ocre
Le 27-02-2017 à 12:02:25 Les habitants de Tanger se sont réveillés, jeudi, dans une ville ocre, croulant sous un manteau de sable fin et de poussière rougeâtre, drainés du ciel par les pluies orageuses de la nuit précédente.

Une poussière humide intense a ainsi enseveli les rues, les immeubles et les véhicules et souillé le linge tendu sur les toits par les ménagères.

Apparemment, cet intriguant phénomène aurait touché d’autres villes du nord et de l’oriental qui ont revêtu le même aspect en quelques heures.

Selon les services de la météorologie nationale, il s’agirait d’un phénomène favorisé par les vents du Sud venant notamment de la région de Bouarfa, à une vitesse de 50 à 60 km/h, ayant déferlé sur l’Oriental et la rive méditerranéenne du royaume.

«Ces vents ont ramené des grains de sable et de la poussière qui étaient restés suspendus dans les airs et, lorsque les pluies se sont abattues, des eaux de couleur
« rouille » se sont déversées, laissant ainsi leur empreinte sur la ville de Tanger », explique-t-on, soulignant que ce même phénomène rappelle la pluie de «poissons» qui s’était abattue sur la ville de Safi, il y a des années.

À propos admin

x

Check Also

Un pédophile français devant le parquet à Tanger

Un ressortissant français, arrêté en flagrant délit d’actes pédophiles, le 14 mai dernier à Tanger, ...

Le directeur du CRI-TTA Omar CHRAÏBI Contraint à un congé ouvert

Le directeur du centre régional d’investissement Tanger –Tétouan-Al Hoceima ( CRI-TTA), Omar CHRAÏBI, aurait été ...

Commerce extérieur : un trou de 206 milliards de dh !

Le commerce extérieur est l’une des faiblesses structurelles de l’économie marocaine. Le déficit commercial s’est ...

Aller à la barre d’outils