Accueil » Région & La ville » Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Le président Ilyas El Omari serait-il assis sur un siège éjectable.

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Le président Ilyas El Omari serait-il assis sur un siège éjectable.

[b][color=#990000]le jou
al de tanger [/color][/b] [color=#0000cc]Parmi les présidents des conseils régionaux qui seraient dans le collimateur du ministère de l’Intérieur, mais aussi dans celui de leur opposition inte
e, il y aurait Ilyas El Omari, président du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
Apparemment, outre les mises en garde répétées du département de tutelle, les opposants d’El Omari s’apprêteraient à mettre en évidence les dysfonctionnements se traduisant par des retards apportés à la mise en œuvre de projets de développement et la mauvaise gouve
ance de leur conseil, dans l’objectif d’éjecter leur président.
La session du mois d’octobre prochain s’annoncerait donc très chaude au sein de ce conseil régional dont le président serait, non seulement contesté en inte
e, mais appelé à rendre le tablier.
Selon des informations rapportées par un quotidien national arabophone du 10 août courant, certains conseillers auraient profité du départ en vacances de leur président pour collecter des documents prouvant la mauvaise gestion des chantiers de développement dans leur région.
Cette documentation contiendrait des copies de lettres de mise en garde adressées à la présidence de leur conseil par Zineb El Adaoui, wali-inspecteur général des administrations territoriales au ministère de l’Intérieur, qui pointerait du doigt de nombreux dysfonctionnements dans la passation de marchés de la région, exigeant du président des explications, pièces comptables et justificatives à l’appui.
De même, l’absence continue du président aurait permis à ses opposants de mettre la main sur des correspondances et remarques adressées par la Cour régionale des comptes, demandant des éclaircissements sur de nombreux cas de mauvaise gestion financière, décelés par ses magistrats au niveau des chantiers de développement jamais réalisés, très en retard, ou concrétisés en deçà des critères de leur programmation.
Plus concrètement, le quotidien affirme posséder une copie d’un communiqué de l’opposition PJD au sein du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, fustigeant la «faiblesse» du président El Omari, accusé de ne pas pouvoir établir un programme de développement clair pour la région, même si l’autorité de tutelle n’a pas encore sorti les textes régissant clairement les attributions des présidents des conseils régionaux.
Or, des budgets colossaux auraient été engloutis dans ce que devaient être des projets de développement structurants dans la région du nord, mais qui n’auraient jamais vu le jour , comme Tanger Tech, la lutte contre l’analphabétisme, le transport scolaire en milieu rural et la lutte contre les disparités sociales et intra-régionales, entre autre[/color].

À propos admin

x

Check Also

Le port Tanger Med 2 devient Tanger Med Port Authority

La fusion du port  Tanger Med 2 (TM2) se concrétise  avec la société Tanger Med Port ...

Un résident français fait main basse sur la plage de sidi M’ghaït

Rien ne semble plus aller  du côté de la plage de « Sidi Mghait », à une ...

Coalition gouvernementale La tâche s’avère ardue pour Akhannouch !

Nommé par le Roi à la haute fonction de Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, président ...

%d blogueurs aiment cette page :