Accueil » Actualités » Ouvert il y a à peine un mois: Le marché de gros déjà en crise pour mauvaise gestion

Ouvert il y a à peine un mois: Le marché de gros déjà en crise pour mauvaise gestion

La journée du lundi 9 novembre courant  était particulièrement mouvementée aux abords du  nouveau marché de gros de fruits et légumes, inauguré il y à peine un mois.
Les mandataires en charge de la gestion de ce grand centre commercial, ont observé un arrêt de travail, paralysant ainsi l’ensemble des activités de réception, de  stockage et de vente des marchandises.
Les grévistes ont particulièrement pointé du doigt le système de contrôle de traçabilité informatique qui occasionnerait, selon eux,  des entraves et des lenteurs dans le déroulement des opérations commerciales.
En réalité, cette réaction  n’a pas surpris, car de nombreux problèmes techniques et administratifs se seraient accumulés depuis l’ouverture, découlant, notamment, du choix du casting constitué  par le vice-maire  Amahjour, comptant des  mandataires chargés de la gestion du site, ne maitrisant  pas l’outil informatique, ce qui a compliqué  le traitement des opérations commerciales. Ces gestionnaires inexpérimentés ont ainsi démontré leur incapacité  à utiliser de manière optimale des appareils électroniques  censés leur assurer un haut niveau et une qualité de gestion.
Ainsi, ce que d’aucuns appellent le « casting Amahjour »  s’est avéré totalement déficient, ce qui a donné lieu à une crise qui ne dit pas son nom, d’autant plus compliquée par le fait, qu’en plus de leur incapacité de gestion, ces mandataires n’apprécient  guère l’idée même d’un contrôle et d’une traçabilité informatisée, ce qui expliquerait, en quelque sorte,  leur mouvement d’humeur observé le 9 novembre.
Maintenant que les choses s’estompent et que  le calme semble revenu,  le problème restera entier  tant que la formation des mandataires concernés à la manipulation de l’outil informatique et leur adoption de ces méthodes modernes devenues nécessaires, n’est pas acceptée.
Ainsi, les autorités municipales en charge du marché de gros, notamment le vice-maire précité, doivent  rapidement apporter les réponses adéquates  qui s’imposent, dans l’intérêt de la bonne marche du nouveau marché de gros qui a coûté une fortune à la ville et au contribuable.

À propos Romaisae

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :