Accueil » Actualités » Moad Touil Victime d’une Grosse Bavure Policière à Bruxelles

Moad Touil Victime d’une Grosse Bavure Policière à Bruxelles

Triste histoire d’un adolescent d’origine Tangéroise : Moad Touil victime d’une grosse bavure policière à Bruxelles
[color=#999999][size=09]Le 27-05-2016 à 18:21:39 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#333333] Cette triste affaire remonte au [color=#993300]11 [/color] janvier [color=#993300]2013 [/color] . C’était au quartier populaire de Molenbeek à Bruxelles, en Belgique.
Le jeune adolescent maroco-belge Moad Touil, [color=#993300]14 ans[/color], se rend d’un pas décidé au domicile de ses parents, des Tangèrois d’origine, pour chercher son sac de sport afin de se rendre à son club de fitness, au Sippelberg.

Aussitôt, sans raison apparente, il est brutalement interpellé par cinq policiers et conduit au commissariat central où il est brutalisé. [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Le jeune Moad en sortira avec une impressionnante blessure et du sang coagulé sur la tempe, des éraflures sur la joue, un coup de matraque sur la hanche, une oreille écorchée, une énorme bosse sur l’occiput et des traces imprimées sur le haut du crâne, celles d’une semelle de chaussure policière. Un véritable supplice subi par un gamin sans défense écrasé au sol sans ménagement et sans pitié. Cela outre une série d’injures qu’il a subies, comme celledevenue classique, de « sale arabe ».

Version de la victime : «Vendredi de
ier, vers 18h, je devais aller chercher mon petit frère à son entraînement de foot, près de la gare de l’Ouest. Mais comme il n’y avait pas été, j’ai demandé à mes parents si je pouvais alors aller m’exercer à ma salle de fitness, au Sippelberg. Mon papa a accepté et j’ai trottiné vers la maison pour vite aller chercher mes affaires de sport. À ce moment, j’ai vu une voiture noire qui a mis les sirènes. Je croyais qu’ils cherchaient quelqu’un d’autre, mais cinq policiers sont sortis, m’ont attrapé et m’ont jeté par terre.» «Ils m’ont insulté de tous les noms : fils de p…, sale arabe…» J’ai eu deux coups de matraque. En me jetant par terre, une policière m’a placé les menottes pendant que les autres me frappaient par terre. Un policier me donnait des shoots sur mon visage. Ensuite, ils m’ont plaqué contre le capot d’une voiture»…

Emmené au commissariat central de Molenbeek, Moad Touil affirme avoir eu le visage écrasé contre la porte d’entrée, puis avoir été poussé dans l’escalier, soulevé par derrière par ses bras menottés. Il y est resté une heure et demie avant d’être libéré, après que ses parents et son grand frère, alertés, aient accouru à son secours.

Pourquoi tout cela alors que Moad n’a jamais eu le moindre problème de délinquance ? Aucune explication plausible n’est fou
ie aux parents Jawad et Aïcha Touil qui portent plainte par l’intermédiaire de leur avocat Vincent Lurquin. Parallèlement un mouvement de solidarité est lancé sur la toile. On dénonce avec vigueur l’atrocité des faits et la grosse bavure policière. Un sit-in de solidarité est organisé devant le commissariat de Molenbeek.

Le papa, qui a travaillé 12 ans à la commune de Molenbeek, rencontre les autorités communales et policières pour dire : «Ce n’est pas seulement ma voix que je veux faire entendre, mais celles de centaines de parents d’enfants qui subissent les humiliations policières.»
Aujourd’hui, trois ans et demi après, l’affaire est toujours en justice…et la famille Touil attend que cette justice soit rendue à leur fils, victime d’une grosse et inexplicable bavure policière !!! . [/color][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :