Accueil » Sport » LES JUSTES RESERVES DE L’IRT SUR LE WAC :6 sélections de Chikatera !

LES JUSTES RESERVES DE L’IRT SUR LE WAC :6 sélections de Chikatera !

LES JUSTES RESERVES DE L’IRT SUR LE WAC :6 sélections de Chikatera !
[color=#999999][size=09] Le 30-12-2016 à 19:44:13 [/size][/color][b][justify][size=13][color=#000000]La polémique de cette saison n’est autre que la participation du nigérien Chisom Chikatera au match WAC-IRT 2-2 disputé à Marrakch. Les tangérois avaient déposé des réserves pour gagner les deux points supplémentaires sur tapis vert. Selon les règlements FRMF en vigueur, tout joueur étranger n’ayant pas évolué 10 fois dans une sélection nationale de son pays ne peut signer pour évoluer dans un club marocain.

Or, selon plusieurs démarches et recherches ,il s’est avéré que le WAC s’est trompé en engageant un footballeur venant du Nigeria ne réunissant pas ces conditions. Ainsi, l’IRT devait remporter la victoire au lieu du nul résultat final sur le terrain pour la participation de Chisom Chikatera. Cette affaire a fait couler beaucoup d’encre à la presse nationale. Elle a aussi créé un grand débat dans les milieux sportifs. Contactée à ce sujet, la Fédération du Nigéria a fait savoir qu’elle avait déjà délivré le 11 juillet 2016 une attestation sur le nombre de sélections (6) du joueur (voir ci-dessus).Toujours sur demande de l’IRT, une réunion du bureau fédéral avait été tenue en présence de la commission chargée des footballeurs étrangers présidée par Filali. Celui-ci affirma qu’il n’existait aucune irrégularité sur la participation de Chisom Chikatera dont le représentant avait présenté tous les documents nécessaires sur le nombre (10) de sélections. Cette affirmation n’a fait que jeter de l’huile sur le feu d’autant plus que le président qui gère la ligue professionnelle Botola l n’est autre que Said Naciri premier mandataire du WAC.Le résultat final de cette histoire polémique : l’IRT a perdu ses réserves déposées. Quelles conclusions en doivent être tirées ?Tout d’abord, la FRMF est pointée du doigt car sa gestion du football professionnel donne beaucoup à réfléchir.La continuité de l’amateurisme est toujours à l’ordre du jour.

Ensuite, le comité de l’IRT parait ne pas être à la hauteur pour défendre l’intérêt du club car il a perdu tous ses litiges footballistiques. Il oublie qu’en dehors de la FRMF ,il existe d’autres organismes plus importants :la CAF,la FIFA et le TAS. En résumé, la phrase suivante de la presse écrite arabe de la semaine publiée à l’organe électronique :el jareedah.com est une réflexion sur ce qui se passe à la ligue Botola I normalement jusqu’à sa fermeture après le départ en retraite de ses organisateurs(un grand dommage !).[/color][/size][/justify][/b][size=10][color=#666666] Ph : DR [/color][/size]:

À propos admin

x

Check Also

Trois communiqués focalisés sur La Femme et les Jeunes du Nord

Dans le cadre d’une vaste  campagne de communication, à l’occasion de la commémoration de la ...

Après un léger déclin conjoncturel, on relève une Renaissance culturelle à Tanger

La cité pittoresque de Tanger a , de tout temps, été le berceau de différentes ...

Nador Saisie de 5000 comprimés d’ecstasy

Dans la soirée de samedi dernier,  la police judiciaire de Nador a procédé à la ...

%d blogueurs aiment cette page :