Accueil » Sport » La presse sportive :un précieux « Bijou » oublé

La presse sportive :un précieux « Bijou » oublé

La presse sportive : Un précieux « bijou » oublié
[color=#999999][size=09] Le 02-12-2016 à 10:41:16 [/size][/color][b][justify][size=13][color=#000000] Autrefois, tout celui qui avait une relation avec la presse,était un jou
aliste.Le mot jou
aliste sportif n’existait pas. Mais sur la scène du sport ,il y avait de grands noms qui étaient connus aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.On se souvient de Daniel Pilard,Lino Bacco,Najib Salmi,Kadmiri Ken,Ali Bouhadar,Mustafa Khaoudi,Kamal Lahlou, Ali Hassouni,Mustafa abouibadallah, Abdelmajid Bakhti et bien d’autres ….Maintenant, avec les progrès du Face book, de watsapp et de l’Inte
et, avec la structuration de l’organigramme des jou
aux, de la radio et de la télévision ,la spécialisation a fait des jou
alistes politiques, économiques, critiques de l’art et du cinéma, et bien sûr des sportifs. La naissance de la presse sportive était à la une à la presse écrite comme à la presse audio-visuelle.

Malheureusement cette presse sportive qui dérange avec son objectivité avait très peu de sympathisants. Un grand débat se faisait des échos dans plusieurs tables rondes : « pourquoi la presse sportive est-elle mal aimée ? Pourquoi est-elle oubliée chez les officiels et dans toutes les manifestations mondaines ? Pourquoi n’est-elle pas toujours invitée et accréditée ? »Il s’agit d’une polémique qui a fait couler beaucoup d’encre. Cette semaine, l’exemple le plus clair nous vient de Tanger la ville de l’avenir du nouveau Maroc .

L’organisation de la nouvelle presse a organisé une grande cérémonie à l’occasion de la jou
ée mondiale du jou
alisme sans la présence des hommes de la plume du sport qui encore une fois étaient oubliés. L’on se demande d’où vient cette négligence émanant d’un bureau régional constitué pourtant des hommes de la plume et du micro de renom..Ce qui surprend le plus, c’est qu’il y avait des récompenses pour les meilleurs articles et reportages. On choisissait tous les thèmes : économie, politique, cinéma, théâtre, littérature mais le sport était marginalisé. Pourtant, plusieurs reportages sportifs, qui ont attiré un grand nombre d’auditeurs à la Radio Tanger et à Cap Radio et de lecteurs dans les différents jou
aux et sites électroniques méritaient l’attention.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/azzamane_al_jamil.jpg[/img][/center][center][size=11][color=#666666] ( La presse sportive avec le gouve
eur El Alj au siège de la Province :Azzamane al jamil)[/color][/size][/center]Contactés à ce sujet, les dirigeants de l’association nouvelle information ont expliqué qu’ils ne comprenaient rien en sport. Est-ce une excuse ?Une négligence similaire vient aussi du service de la presse de la Wilaya. Dans toutes les cérémonies officielles, le cabinet de l’information n’invite jamais les représentants de la presse sportive. Pire encore, lors du de
ier tou
oi de football organisé par la Province, des jou
alistes accrédités n’avaient aucun lien avec le sport…[/color][/size][/justify][/b][center][size=13][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :