Accueil » Actualités » La perpétuité pour l’auteur de l’homicide du Policier de Tanger

La perpétuité pour l’auteur de l’homicide du Policier de Tanger

Justice : La perpétuité pour l’auteur de l’homicide du Policier de Tanger
[size=9][color=#999999]Le 19-10-2015 à 12:02:42 [/color][/size][justify][size=12][justify] Le conducteur qui avait sciemment provoqué l’accident mortel qui a coûté la vie au policier de la brigade de motards, Rachid Chakhtouna, qui était dans l’exercice de ses fonctions à la rue d’Angleterre, le 8 juillet de
ier, vient d’être condamné à la prison à perpétuité par la chambre criminelle de la cour d’appel de Tanger.

Le condamné, 22 ans, doit également verser un dédommagement de 70.000 DH à la famille du défunt policier.
Rappelons les faits : le sous-officier de la police motorisée, Rachid Chakhtouna, appartenant au service de la circulation relevant de la préfecture de police de Tanger, avait été mortellement renversé, mercredi 8 juillet 2015 vers 17 heures, à la rue d’Angleterre à Tanger, par un chauffeur de mini bus, qui a pris la fuite en empruntant un sens interdit.

Apparemment, le policier aurait interpellé ce conducteur au bas de cette rue, non loin du collège Mohammed V, probablement à la suite d’une infraction commise. Mais, ayant constaté que l’automobiliste refusait d’obtempérer, le policier aurait essayé de s’interposer au passage du véhicule. Ceci n’a pas dissuadé le chauffard qui, au lieu de s’arrêter, aurait emprunté en, contresens la rue d’Angleterre interdite à la montée vers le croisement de l’avenue Hassan II et de la rue de Belgique. Alors que le policier était agrippé au capot du véhicule, le chauffard a accéléré et l’a renversé sur la chaussée, le trainant sur plusieurs mètres, avant de prendre la fuite devant le regard effaré de plusieurs passants dont aucun n’a pu noter le numéro d’immatriculation du véhicule. L’un d’eux a eu tout de même la présence d’esprit de filmer la scène dramatique où l’on voit la victime collée au capot du mini bus, puis étendue au milieu de la chaussée, la tête ensanglantée et la chemise déchiquetée.
Transporté en urgence à l’hôpital régional Mohammed V, le policier qui a lutté pendant toute la nuit contre la mort, a succombé à ses blessures le lendemain matin, malgré les efforts déployés par l’équipe médicale pour le sauver.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/policie.tanger.jpg[/img][/center]Alors que les médias rapportaient que l’enquête était assidûment menée pour identifier le criminel, on apprendra dans la soirée du lendemain du drame, que l’on était parvenu à interpeller l’individu en question, à son domicile à Mesnana. Il s’agit d’un chauffeur de mini bus utilisé dans le transport de personnel d’entreprise et, à ses heures libres, dans le transport clandestin.

Le mis en cause a été aussitôt mis en examen pour être déféré devant la justice qui a retenu contre lui le chef d’accusation d’homicide volontaire prémédité, délit de fuite, affront à la police judiciaire, pratique du transport clandestin, conduite en sens interdit et mise en danger de la vie d’autrui.

Rappelons que les funérailles du brave policier mort en s’acquittant de sa noble mission, ont eu lieu au cimetière de Sidi Amar où la dépouille du défunt a été conduite au milieu d’un émouvant cortège funèbre comptant de très nombreuses personnes dont une forte délégation représentant le corps de la Sûreté régionale conduit par le préfet de police de Tanger.

A souligner que, sur Hautes instructions de SM le Roi, un agrément de petit taxi a été octroyé aux deux veuves du policier de la circulation, Rachid Chakhtouna, 44 ans, père de trois enfants,.

L’une des deux épouses du défunt habite avec ses enfants à Ard Daoula à Tanger et la deuxième demeure également avec son enfant à Hay Al Jadid à Tanger. .[/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :