Accueil » Actualités » La guerre des Mall aura-t-elle lieu ?

La guerre des Mall aura-t-elle lieu ?

La guerre des Mall aura-t-elle lieu ?
[color=#999999][size=09] Le 04-10-2016 à 12:36:02 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#333333] D’un seul coup, la ville de Tanger prend des allures de ville incontou
able du Nord du Maroc. Incontou
able comme une capitale du shopping. Dans les deux de
iers Mall ouverts, les néons s’allument petit à petit et les enseignes de boutiques clignotent.

Lieu de promenade, dans l’un on va aussi au cinéma, dans l’autre on va à l’hypermarché dans lequel on se retrouve un peu en France, on oublierait qu’on est au Maroc. Petit regret sur la variété des enseignes dans les galeries qui tou
ent toutes sur les basiques de la consommation, pas très chers. Beaucoup de parfums quand même.
Alors, qui va dans l’un va aussi dans l’autre? Le portemonnaie est le seul maître dans ces couloirs de la tentation. Curieux de savoir si les visiteurs qui se promènent en famille à l’abri quand le Charki souffle sont aussi des consommateurs qui se laissent aller au-delà du luxe d’une glace co
et. .[/color][/size][/justify][/b] [center][b][color=#990000]Lux-Mall [/color][/b][/center] [center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/lux-mall_.jpg[/img][/center]
[b][justify][size=12][color=#333333]Alors, quant au Mall qui avait ouvert le premier en ville, le Lux Mall, les commerçants qui ont ouvert sont satisfaits. Les clients sont dans une tranquillité et un confort enrobé de discrétion. Et en sécurité car le système de vidéo surveillance est de haut niveau.

Les deux étages de galerie marchande organisée autour du puits de lumière étaient mis en vente. En deux ans, trois commerces se sont ouverts. Décision énergique du promoteur : les deux étages supérieurs sont devenus des espaces proposés à la location. Une trentaine de boxes d’une quinzaine de mètres carrés, avec climatisation attendent dans des conditions très accueillantes tous types d’activité, agence de voyages, cabinets conseils, cabinets médicaux, d’assurance, et autres massages, coiffeurs etc dans des prestations de qualité, une nouvelle orientation qui peut permettre à quiconque de créer son activité dans des conditions inespérées au centre-ville.

Certains bijoutiers du rez-de-chaussée qui ont acheté leurs espaces ouvrent leurs boutiques. Qu’attendent d’autres qui ont pourtant été séduits par l’idée de galerie de bijoutiers pour ouvrir ? .[/color][/size][/justify][/b] [center][b][color=#990000]Ciné-dîner-Club[/color][/b][/center] [center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/cine_club.jpg[/img][/center]
[b][justify][size=12][color=#333333] Le cinéma revient au LUX !!! Au quatrième et de
ier étage du LUXMALL à partir du 17 octobre à 19 heures 30, Jean Claude Sussfeld et Yves Gomez «le rotarien» installent le cinéclub que beaucoup avaient apprécié au palais Moulay Hafid puis au Rif. C’est une formule cinéma, débat et table d’hôte qui est proposée. Rendez-vous chaque premier et troisième lundi de chaque mois. Bien installés au chaud, les animateurs se gardent la possibilité d’organiser également des conférences, cocktails, expositions et autres événements.
Amateurs de cinéma et de convivialité, les tickets sont à prendre sur place à la caisse de la cafétéria au troisième étage du LUXMALL. Seule condition, devenir adhérent du Ciné-Dîner-Club.
Facile, à l’occasion de la première projection..[/color][/size][/justify][/b] [center][b][color=#990000]Pauvre Ben [/color][/b][/center] [center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/pauvre_ben_3.jpg[/img][/center]
[b][justify][size=12][color=#333333]Ben ! Vous connaissez, Benaïssa, mais oui, le frisé tout blanc du Goethe Institut.
Bien connu, l’enfant de Tanger, Ben, il est un des plus amoureux de sa ville, un ambassadeur même, et surtout un agitateur de la vie culturelle. Il a réussi un joli coup avec ce concert de musique classique donné dans l’amphithéâtre jardin de la Mendoubia un soir d’été. Et voilà que sur sa page Facebook très suivie, il lance une salve de félicitations à quelques animateurs et animatrices de la vie culturelle de la ville. Geste spontané dit-il. Il les appelle les fourmis de la vie culturelle locale. «Un grand bravo à toutes ces fourmis de la Culture à Tanger,»

Exercice bien risqué à vrai dire car ceux et celles qui ne sont pas dans sa short liste peuvent lui en vouloir et surtout ne pas comprendre la raison de l’oubli et le favoritisme pour ceux qu’il cite. Bref, les coups ne sont pas venus des oubliés mais de quelqu’un qu’il a cité.

« Sauf qu’on n’est pas des fourmis, ni des chiens… Et qu'il serait bien de parler …de tous ces autres qui font bien plus qu'un travail de fourmis et dont on ne parle ici ! Et à quel dessein ? La question reste posée…»
Quelle méchanceté, quelle arrogance, quelle prétention, quelle humilité. !!!! Et la question qui reste posée, le doute, expliquez-vous Ben, c’est un ordre !!!

Le message vient d’un endroit dit de lettres dans lequel on pensait trouver des gens lettrés, et bien voilà au grand jour, l’agressivité manifeste et puante d’un vent bizarre en provenance de ce que tout le monde peut juger désormais comme le trou de la culture à Tanger. Pauvre Ben, qui oserait lui faire un procès d’intention ? Trop naïf peut-être pour être maintenant blessé dans sa sincérité. Ben, un conseil, après la bave et les crocs de ceux qui se disent ni fourmis ni chiens, citez maintenant les mouches à caca….il y en a certainement….cherchons….Et puis, dites-vous je m’en tape la colonne….[/color][/size][/justify][/b] [center][b][color=#990000]Et Paul ? le roi du jambon beurre .. [/color][/b][/center] [center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/paul.jpg[/img][/center]
[b][justify][size=12][color=#333333] Juste une interrogation, vous apercevez des panneaux annonçant les ouvertures de plusieurs espaces Paul dans la ville. Ceux qui ne connaissent pas, Paul est une entreprise française spécialisée dans le commerce de pains, viennoiserie et de pâtisseries.
Au menu également, quiches Lorraines, tourtes, ficelles Picardes, Hambourgeois bacon….etc…Une belle carte de spécialités régionales de France, avec … du cochon dans chaque composition, beaucoup de cochon.

Et Paul, c’est le roi du sandwich Parisien, du jambon beurre…Alors nous sommes impatients de voir la carte qui sera présentée à Tanger avec de la dinde, du poulet ??? Pas vraiment ce qui a fait la réputation de la marque créée en 1889.

Mais il est vrai que l’adaptation est plutôt réussie à Rabat et à Casa, alors attendons de voir à Tanger..[/color][/size][/justify][/b] [right][size=9][color=#666666]Ph : DR [/color][/size][/right][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :