Accueil » Région & La ville » La culture du kif ne reçoit pas le consensus

La culture du kif ne reçoit pas le consensus

La culture du kif ne reçoit pas le consensus
[size=9][color=#999999]Le 18-04-2016 à 13:40:53 [/color][/size][justify][size=12][justify] La direction du parti de la lampe dénonce les dangers des solutions proposées par [color=#993300]Ilyas El Omari[/color] du PAM, sur la culture du kif dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima dont il est le président.

Le PJD de Abdelilah Benkirane estime que :
[color=#990000]1/ [/color]Le traitement « véritable et sérieux du fléau du kif doit s’inscrire dans le cadre du développement socio-économique des régions conce
ées, à travers une politique d’infrastructures et la création d’activités bénéfiques pour les populations de ces régions » ;

[color=#990000]2/[/color] Le PJD proclame « le refus absolu de toutes les approches douteuses tendant à décriminaliser la culture du kif, sa commercialisation et sa consommation, eu égard au danger certain que cela représente pour la santé des citoyens et pour la cohésion sociale » ;
[color=#990000]3/ [/color]Le SG déclare que « les volontés d’usage médical du chanvre indien ne sont que des illusions, tant est que l’investissement industriel pour le kif ne fait l’objet d’aucune demande extérieure ou intérieure qui pourrait justifier cette culture » ;

[color=#990000]4/ [/color]Le parti met en garde « contre le fait que la décriminalisation de cette culture, sa commercialisation et sa consommation induiraient forcément l’expansion de ces activités et ne sauraient être bénéfiques pour les populations mais, en revanche, renforceraient les réseaux de trafiquants locaux et étrangers, ce qui va à l’encontre des intérêts de la population, de l’image du pays et de ses engagements inte
ationaux » ;

Et, enfin, le PJD dénonce « l’instrumentalisation par certains des souffrances des citoyens de quelques provinces du nord à des fins électorales passagères, passant par des solutions illusoires et dangereuses ».
Voilà ce que répond l’initiateur du de
ier colloque tenu à Tanger autour de la culture du kif, Ilyas El Omari, président de la région Tanger, Tétouan-Al hoceima :

« Le colloque tenu par la Région Tanger-Tétouan-al Hoceima n’a jamais appelé à décriminaliser la commercialisation et la consommation du kif, bien au contraire. Il s’agissait de trouver des solutions alte
atives, effectives et réelles à la culture du chanvre dans le Rif, loin des discours théoriques et moralisateurs sans effets.

A l’instar de tant de gouve
ements dans le monde, le problème doit être traité réellement par les pouvoirs publics, afin de ne pas laisser 50.000 personnes (sur)vivre sous mandat de recherche, et 1 million d’individus (sur)vivre aussi en situation précaires, désignés à la vindicte publique. Nous n’appelons ni à la consommation du kif ni à son trafic, mais nous devons trouver une solution à des gens qui nous l’ont demandé durant nos campagnes électorales. Il est donc important d’ouvrir le débat, comme nous nous y sommes engagés et ne pas se cantonner dans une logique de déni politique et de moralisation sociale ». Il ne s’agit donc pas d’électoralisme à venir mais de respect de promesses électorales passées » .[/justify][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :