Accueil » Actualités » Faut-il craindre une catastrophe naturelle ?

Faut-il craindre une catastrophe naturelle ?

Après le tremblement de terre qui a frappé, lundi, le nord du Maroc et le sud de l’Espagne, Faut-il craindre une catastrophe naturelle
[color=#999999][size=08]Le 01-02-2016 à 08:52:43 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] A l’aube du lundi[color=#993300] 25[/color] janvier [color=#993300]2016[/color], à 4 h 22 minutes, une secousse tellurique à forte magnitude de[color=#993300] 6,3[/color] sur l’échelle de [color=#993300]Richter [/color]a été enregistrée au large d’[color=#993300]Al Hoceima[/color], de[color=#993300] Nador et de Mellilia[/color], suivie de trois répliques le même jour à 4h34, 5h 54 et 6h10, et d’une quatrième réplique 2 jours plus tard, d’une magnitude de 4,7, mercredi à 6h32. Dès lors, on se demande s’il s’agirait de signes avant-coureurs d’un puissant tremblement de terre ? [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Les magnitudes enregistrées par les différents observatoires ne sont pas similaires. Selon un observatoire français, la principale secousse avait une magnitude de [color=#ff0000]5,4[/color] et selon un observatoire américain, 6,1.

Ces écarts s'expliquent par «l’emplacement des appareils de chaque observatoire, qui permettent de calculer la magnitude, ainsi que la méthode de calcul, sachant que chaque observatoire effectue son calcul à partir de ses stations. C’est normal d’avoir quelques différences, mais il ne faut pas que la marge dépasse 0,5 degré, échelle de Richter qui a plusieurs types de magnitudes (MW, MDLG, MG).

La secousse principale qui n’a aucun lien avec le séisme qui a frappé Al Hoceima en 2004, a été suivie des trois répliques quelques minutes plus tard seulement, alors que celles-ci surviennent, habituellement, quelques jours après le séisme principal. C’est donc quelque chose de nouveau qui a été observé lors du séisme de lundi.

Fort heureusement, peu de dégâts ont été enregistrés : [color=#ff0000]9 blessés[/color] à Al Hoceima, dont 3 ayant subi des fractures sérieuses et de légers dégâts matériels.

Les secousses ont été aussi ressenties à Tanger, Tétouan, voir Rabat, dans l'enclave de Melilla et dans le sud de l’Espagne mais aucune victime n'a été signalée par les autorités alors que de simples dommages matériels « [color=#ff0000]pas très graves[/color] » ont été recensés à Mellilia. Rien de très grave, certains immeubles hauts ont des fissures .

Les habitants de Nador, d’Al Hoceima et Mellilia ont cependant été effrayés par la force du séisme, qui a fait tanguer leur lit en fin de nuit et beaucoup sont sortis en pyjama dans la rue, n'osant plus rentrer chez eux, notamment à cause des répliques ressenties. Les autorités de la ville de Melilla ont décidé par précaution de ne pas ouvrir les écoles afin de pouvoir réviser les installations.

Rappelons qu’en [color=#ff0000]février 2004[/color], un séisme de magnitude 6,3 avait touché Al Hoceïma, faisant près de 630 morts et causant d'importants dégâts matériels.

[center][b][size=14][color=#ff0000] Aujourd’hui, faut- il craindre une catastrophe naturelle ?[/color][/size][/b][/center]A ce jour, il n y a aucun signe sûr permettant de dire qu’un tremblement de terre est sur le point de se produire. Néanmoins, les scientifiques peuvent prévoir un séisme dans une période de temps donnée. Cette période va généralement de quelques années à quelques décennies.

Donc, à présent, on ne peut pas dire que ces secousses constituent un signe précurseur d’un nouveau séisme. Mais la sismicité au Maroc reste relativement importante. Le pays n’est pas à l’abri d’un nouveau séisme».
Le nord du royaume est une région où l’activité sismique est plus intense. C’est une région exposée à l’activité sismique, à cause du rapprochement et de la collision des plaques Afrique-Europe-Asie de 0,4 centimètres chaque année au niveau du détroit de Gibraltar.

On peut conclure que, malgré ces données, il n’y a pas de réelles craintes à se faire, même si tout reste possible et qu’il reste impossible d’écarter l’hypothèse d’un nouveau mouvement sismique, car, en fait, malgré les progrès de la science, rien ne permet encore réellement de prévoir un tremblement de terre. [/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :