Accueil » Actualités » En substitution au commerce transfrontalier atypique.. Des solutions pour la crise de Fnideq, en voie de mise en application

En substitution au commerce transfrontalier atypique.. Des solutions pour la crise de Fnideq, en voie de mise en application

La préfecture de M’diq-Fnideq (Rincón-Castillejos) a rendu public, dans la matinée de samedi dernier, un communiqué avertissant
qu’ «un groupe de personnes a organisé une manifestation non autorisée sur le boulevard Mohammed V, violant les dispositions de l’état d’urgence sanitaire. Des manifestants ont bloqué la voie publique, obligeant les autorités à intervenir pour disperser la foule dans le strict respect des réglementations et des dispositions légales »
Le communiqué ajoute que  » lors des affrontements pour disperser les manifestants, six membres de la force anti-émeute ont été blessés et 10 manifestants ont été transportés à l’hôpital après s’être évanouis. Une enquête sur les événements a été ouverte sous la supervision du parquet compétent »,  a conclu le communiqué.
D’un autre côté, la veille, vendredi,
le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, a présidé une réunion de travail pour la relance d’un programme, compromis par la pandémie du Coronavirus, relatif à l’élaboration et la mise en œuvre de mécanismes d’appui et d’accompagnement visant à impulser l’employabilité et promouvoir l’entrepreneuriat au profit des personnes en situation de précarité, notamment les femmes et les jeunes.

Cette rencontre tenue au siège de la préfecture de M’diq-Fnideq en présence du gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq, du gouverneur de la province de Tétouan, du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), du directeur régional des douanes et impôts indirects, du directeur régional de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), et des représentants de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), de la direction régionale de l’Artisanat et de l’association « Assaida Al Horra  (La femme libre) », ainsi que du président régional de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).
L’objectif de cette réunion s’articulait autour d’un programme comportant  trois axes relatifs à la création d’une zone d’activités économiques au niveau de la commune de Fnideq, la création et l’élaboration d’un mécanisme de stimulation financière pour attirer les investissements au niveau de la zone d’activités économiquesTétouan Park, la création d’initiatives incitatives pour accompagner le tissu entrepreneurial dans un cadre structuré et l’amélioration de l’accès des jeunes et des femmes au marché du travail.
Dans une allocution prononcée à l’occasion, le wali Mohamed M’Hidia a indiqué que  cette réunion intervient dans le cadre de la poursuite des efforts visant à améliorer les conditions des personnes en situation de précarité et qui s’inscrivent dans le sillage de la convention-cadre du programme intégré de développement économique et social dans la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, financé par une  convention portant sur ledit programme..
Des projets et des mesures alternatifs à la contrebande de subsistance, qui a causé durant les quatre dernières décennies différentes formes de souffrance des habitants de la région et coûté à l’économie nationale des pertes importantes estimées annuellement à 7 milliards de dirhams au niveau du point de passage de Bab Sebta, ont été proposés et mis en œuvre, dira le wali de la région, rappelant que la première phase du programme a été couronnée par le lancement de la mise en œuvre de la première tranche de la zone d’activités économiques à Fnideq, pour une enveloppe budgétaire de 200 millions de dirhams, ce qui contribuera au renforcement et à la diversification de l’offre économique sur l’ensemble du territoire, outre la création d’emploi pour les habitants.

Pour sa part, le représentant de l’APDN a fait un exposé sur une étude analytique de l’association “Assaida Al Horra”, avant de présenter le programme intégré d’impulsion de l’employabilité et de promotion de l’entrepreneuriat au profit des personnes en situation de précarité, notamment les femmes et les jeunes, détaillant les mesures prises dans le cadre de cette phase du programme consistant à améliorer l’employabilité à travers des formations qualifiantes pour acquérir des compétences professionnelles afin d’occuper des postes disponibles ou potentiels et encourager l’entrepreneuriat à travers l’orientation, l’accompagnement technique et l’appui financier au profit des auto-entreprises, des coopératives et des très petites entreprises, avec mise en place de projets générateurs de revenus.
Pour ce faire, un comité technique, désigné par le Wali Mohamed  M’hidia, se chargera d’accompagner l’ensemble des catégories victimes de la contrebande de subsistance pour créer des entreprises, des coopératives et des auto-entreprises, les intégrer au marché du travail à travers un programme de formation et renforcer leurs capacités professionnelles et personnelles. Le wali de la région a appelé l’ensemble des partenaires concernés à déployer davantage d’efforts pour adhérer à la mise en place des composantes du deuxième axe du programme relatif à la création et l’élaboration de mécanismes de stimulation financière pour attirer les investissements au niveau du projet « Tétouan Park », et ce afin d’obtenir des revenus stables et garantir une vie décente aux catégories précaires de la population.
A l’issue de la réunion, le wali de la région, accompagné des participants à la rencontre, s’est enquis, à pied d’œuvre,  de l’état d’avancement des travaux du chantier de la zone d’activités économiques à Fnideq, momentanément compromis pa la pandémie du Coronavirus, et  qui devrait offrir des opportunités d’emploi direct et indirect, en plus des opportunités qui seront offertes par le projet “Tétouan Park” entre autres investissements.
Rappelons qu’une première tranche de 10 ha lancée par l’Agence du Nord et Tanger Med Zones Commerces, industries de transformation légère, devrait entrer  en service au cours de cette année 2021. Ce  palliatif devrait éponger le chômage établi depuis la suppression du commerce transfrontalier.

Rappelons que les travaux sont en cours pour la création, dans les environs de Fnideq, d’une première tranche de 10 hectares du projet de zone d’activités économiques qui s’étalera, au final,  sur   90 hectares.
Annoncé en février 2020,  l’appel d’offres pour son aménagement avait été publié quelques semaines avant le démarrage du confinement pour le Covid-19.
Le projet a pour maître d’ouvrage l’Agence pour la promotion et le développement du Nord, le maître d’ouvrage délégué étant Tanger Med Zones.
Un budget de 91,5 millions de dirhams  est débloqué pour les travaux de terrassement et de voirie. La première tranche devrait entrer en service au cours de l’année en cours. D’autres tranches suivront en fonction de la demande.
Il s’agira d’une zone qui sera dédiée au commerce mais aussi à des industries de transformation légères. Elle a pour objectif, entre autres, de créer des postes de travail afin d’éponger le chômage qui a augmenté en flèche avec le blocage du commerce transfrontalier, au niveau de Bab Sebta, une situation dont la gravité a été démultipliée avec la crise du Coronavirus.
En effet, plus aucun échange commercial formel ou informel ne traverse plus Bab Sebta, au grand dam des commerçants de Fnideq et de Tétouan où de nombreuses personnes, femmes et hommes, s’activaient dans la frontière.
Le programme en cours de réalisation permettra d’offrir des débouchés et des alternatives appuyées par la mise en place d’un dispositif d’importation pour le transit de marchandises via le port de Tanger Med.
La région devrait connaître aussi la réalisation  d’autres projets comme un centre commercial avec un outlet incluant diverses grandes enseignes répandues dans le monde.

Dr Abdelhak BAKHAT

À propos Romaisae

x

Check Also

Effondrement de la façade de l’hôtel Cécil

La façade de l’hôtel Cecil, situé en face de l’ancienne gare ferroviaire de  la place ...

Pluies torrentielles .. Drame à Tanger : 29 morts

Une terrible catastrophe s’est produite dans la matinée de lundi 8 février 2021, lorsque 29 ...

Le Port Tanger Med accueille le plus grand porte-conteneurs au monde

Le plus grand porte-conteneurs au monde « CMA CGM JACQUES SAADE », a jeté l’ancre, lundi 8 ...

%d blogueurs aiment cette page :