Accueil » Sport » EN DIRECT AVEC REDOUANE GHAZI PRESIDENT DU MAT « L’EQUIPE EST SUR LA BONNE VOIE SUR TOUS LES PLANS »

EN DIRECT AVEC REDOUANE GHAZI PRESIDENT DU MAT « L’EQUIPE EST SUR LA BONNE VOIE SUR TOUS LES PLANS »

Une multitude de choses méritent la réflexion pour un journaliste s’il veut vraiment faire un reportage sur la marche de l’un des vieux clubs du royaume le Moghreb Athlétic de Tétouan. De Molina, Elizardo en passant par Bakkali, Moussza, Loukili jusqu’aux frères Lekhal sans toutefois oublier Younès,Mustafa et Abdelkader de M’diq,il y a toute une histoire qui peut faire couler beaucoup d’encre. Mohamed Redouane Ghazi,l’un des plus jeunes présidents de l’histoire du football tétouanais, vient d’être sollicité par l’Opinion Sports ,pour donner un aperçu  sur la vie active  d’un club professionnel « dévoré » par une crise financière grave, gênante ,susceptible d’entraver le bon chemin tracé par le comité. De l’argent, il en faut pour renouer avec le passé glorieux de l’obtention de deux titres avec la participation en Champions league Afrique et à la Coupe du Mondialito. Le premier mandataire des « rojiblancos » à l’image de l’Atlético de Madrid n’a point peur du défi et est très optimiste quant à l’avenir très prometteur de son effectif joueurs avec leurs cadres techniques. Il explique comment il conçoit le football et comment il pense  terminer le championnat et la coupe. Avec une modestie et un réalisme remarquables ,il voit la situation sportive ainsi :

Q-Quels sont les objectifs du MAT 2020-2021 ?                                                                                                                     

R-Nous en avons deux : l’un est sportif, l’autre est financier  soit deux importants volets.

Q-Où en est le premier ?                                                                                                                                                     

R- Le domaine sportif se réduit tout d’abord au maintien à l’élite du football professionnel en évitant une mauvaise aventure bien sûr à l’image de la plupart des formations marocaines  d’autant plus que le championnat est de plus en plus difficile. Mais en parallèle, mes proches collaborateurs et moi, nous visons la qualification à une participation africaine ou arabe avec l’espoir de toujours celui de jouer la finale de coupe du trône qui est un précieux trophée.

Q- Et le second ?                                                                                                                                                                     

R-Assainir la trésorerie en trouvant de grands sponsors.

Q-Sur le plan sportif, plusieurs footballeurs de classe ont été libérés :Tony, Lekhal et très prochainement l’international Moussaoui ….Ne pensez-vous pas que la formation  type puisse souffrir lors des compétitions officielles ?                                                                                                                       

R-Absolument pas ! La direction technique est bien là pour chercher l’équilibre de l’effectif. Si nous avons fait des ventes, nous avons fait aussi des achats. D’ailleurs, nous travaillons sur divers fronts: ne point retenir un footballeur contre sa propre volonté pour évincer les problèmes de rendement, transférer un joueur avant l’expiration de son contrat au cas où il refuserait de renouveler avec l’équipe et bien sûr renforcer la formation pour être plus compétitive.

Q-Le MAT a la mauvaise réputation de changer constamment son staff technique. Qu’en pensez-vous ?                                                                                                                                                                                      

R-Il est vrai que plusieurs entraineurs se sont succédés sur le banc de touche. Mais que voulez-vous que nous fassions à l’heure où nous ne trouvons pas encore le manager idéal. Sincèrement, je pense qu’il existe un grand problème au football marocain : le comité se retrouve dans l’obligation de respecter les clauses du contrat mais l’entraineur non.                                                                                                 

Q-C’est pour cette raison que vous venez de nommer Jamal Drideb entraineur officiel. Le retour à cet ex MAT est-il définitif ou provisoire ?                                                                                                                            

R-Jamal Drideb est l’homme de la maison. Il est toujours prêt à accepter toute mission technique. Sa nomination est provisoire pour les prochaines rencontres dans l’attente de trouver un autre entraineur .

Q- Selon les dernières rumeurs, le comité aurait eu des pourparlers avec Pedro Benali. Le confirmez-vous?

R- Oui ! Avec Pedro Benali, mes collègues et moi, nous entretenons de bonnes relations depuis son départ de Tétouan. Comme il est libre, nous avons décidé de lui confier le poste d’entraineur. Malheureusement, il a décliné l’offre pour des motifs personnels.

Q-Où en est le club dans la recherche des sponsors?

R-Nous travaillons actuellement pour obtenir le sponsoring du port Tanger-Med. Bientôt, le protocole d’accord pourrait être signé.

Q-Quels sont les parrains actuels qui soutiennent financièrement l’équipe?

R-A vrai dire ,outre les conseils élus de la ville de Tétouan, il n’existe qu’un seul sponsor important :Halib Tétaouen qui est dans sa quatrième année.

Q-Le problème de l’infrastructure sportive se pose à Tétouan. Qu’en dites-vous?                                                     

R- Franchement, nous ne savons où jouer. Le Grand Stade de Tanger, qui est très proche de nous,  est couteux (plus de 7 millions de centimes !) et son gazon est gênant pour nos joueurs .Le complexe de Moulay Abdellah est moins cher mais  il est loin. Les travaux du Saniat Rmel  ont trop duré et personne ne sait quand ils vont terminer en dépit des promesses de la FRMF.Le MAT est condamné à évoluer cette saison à l’extérieur.

Q-Un dernier mot pour conclure?                                                                                                                                   

R-Je remercie infiniment le Journal L’Opinion qui m’a permis de parler ouvertement au public tétouanais et marocain .Je rappelle à tous les nombreux supporters que le MAT est sur la bonne voie .Le club a d’autres projets de formation continue et bientôt l’effectif de la première formation sera marquée par la présence de nouvelles vedettes issues de l’école.

                                                                                                                                                            

 

À propos Romaisae

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :