Covid-19: La montée alarmante des cas se poursuit Est-ce bientôt un retour du Maroc à la zone orange?

Fin octobre dernier, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, annonçait que le Maroc est passé au niveau vert de transmission, en se félicitant de la nette amélioration des indicateurs épidémiologiques, liée à la pandémie du Covid-19. Une amélioration qui s’expliquait, entre autres, selon le ministre , par la réussite de la campagne nationale de vaccination, ainsi que par l’adhésion des citoyens à l’approche préventive basée sur l’adoption du pass vaccinal.

Plus de 24 millions de Marocains avaient bénéficié jusque-là d’au moins une dose du vaccin contre le Covid-19 dont plus de 21 millions étaient vaccinés aux deux doses.
Mais l’apparition d’Omicron, ce variant détecté pour la première fois en Afrique du Sud et qui se propage aujourd’hui au Maroc à l’instar du monde entier, change complètement la donne en renvoyant le Royaume à la zone orange qu’il avait quittée quelques semaines auparavant.

En effet, de la zone verte à la zone orange, il n’y a qu’un pas que le Maroc pourrait probablement franchir dès ce mois de janvier. La faute est à la propagation du nouveau variant Omicron, mais aussi au relâchement de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Des spécialistes prédisent même que le Maroc retrouverait la zone rouge de transmission dès la mi-janvier 2022, en raison de la propagation à vitesse grand V du variant Omicron, mais aussi en raison du ralentissement de la campagne de vaccination ces dernières semaines et du relâchement quant au respect des mesures préventives.

Des épidémiologistes auraient déjà prédit que l’année 2022 serait placée sous le signe d’Omicron qui devrait être le variant dominant au Maroc à partir de la mi-janvier 2022. Et que le moment était venu pour affronter la prochaine vague qui s’annonce rude et dont les conséquences pourraient être désastreuses pour le système national de Santé.

Alors que seules 2,7 millions de personnes sont aujourd’hui vaccinées à la troisième dose, les spécialistes expliquent pourtant que cette piqûre de rappel prémunit des décès liés au Covid-19, en arguant que seule la vaccination complète (3 doses) permettrait d’éviter des taux élevés de décès liés au nouveau variant Omicron. Le renforcement de la mobilisation et le respect des gestes barrières sont aussi brandis par les spécialistes, afin de permettre au Royaume de préserver ses acquis en matière de lutte contre le Covid-19.
Selon  le Dr Mouad Merabet, coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la santé et de la protection sociale, qui a procédé à une analyse de la situation épidémiologique de l’infection au SARS-CoV-2 à la date du 26 décembre, le  Maroc est entré dans une 3ème vague de transmission communautaire (TC) depuis déjà deux semaines.
«Après une analyse des indicateurs, nous pouvons conclure que la vague III a commencé la semaine du 13 au 19 décembre 2021 et a été confirmée la semaine du 20 au 26 décembre», indique le Dr Merabet. Ainsi, les données de la semaine écoulée confirment bel et bien cette 3ème vague de TC.
Selon lui, le nombre de cas a connu le plus fort changement hebdomadaire, presque 150% par rapport à la semaine du 13 au 19 décembre. Le taux de reproduction du virus est de 1.42.
Le taux de positivité hebdomadaire a augmenté à 3,1%. «Le nombre de cas graves a aussi augmenté bien que l’incidence hebdomadaire de Covidose grave reste toujours faible <1/100.000 Hts», précise-t-il. Deux variants sont actuellement en circulation : Delta et Omicron et ce dernier va probablement prendre le dessus. S’agissant des prévisions, ce spécialiste fait savoir : «Selon notre approche en épidémiologie du terrain basée sur les expériences et les observations du terrain, la vague actuelle sera probablement plus rapide et plus courte que la vague Delta avec une durée probable de 11 semaines et un pic probablement durant la semaine du 17 au 23 janvier 2022 ou une semaine avant ou après, difficile à prédire, tout dépendra du degré d’adhésion de la population aux mesures préventives et des mesures qui seront mises en place par le gouvernement».
Le Dr Merabet déplore la hausse des cas Covid en faisant remarquer que «nous avons raté 6 semaines de période inter-vague pour renforcer notre immunité par la vaccination. Nous avons aussi donné toutes les facilités possibles à ce misérable virus à se propager à travers la levée totale de toutes les barrières (masque, distanciation, hygiène)». Afin de réduire la gravité et la mortalité de cette nouvelle vague, le Dr Merabet appelle les citoyens à respecter les mesures barrières pour contribuer à la réduction de la diffusion du virus et réduire ainsi la probabilité qu’il arrive aux sujets à risque des complications ou des décès. Ce dernier rappelle l’importance de la vaccination face au variant Omicron. «Nous devons augmenter notre immunité par la vaccination (jamais trop tard) pour réduire significativement le risque de Covidose grave», affirme-t-il. Enfin, les citoyens doivent impérativement respecter le protocole thérapeutique. «Arrêtez SVP de parler de grippe, de froid, du vent… pensez en premier lieu à la Covid-19, testez-vous, prenez le traitement complet, avisez vos contacts si vous êtes positifs : isolement citoyen de 10 jours (sortir en sachant qu’on est malade contaminant est une trahison à nos familles, nos amis, nos proches, nos chers et notre Maroc).
N’oubliez pas aussi de consulter en urgence l’hôpital si un signe d’aggravation de l’état de santé se manifeste», conclut-il. Pour rappel, le Maroc a enregistré 532 cas dimanche contre 734 le samedi et 654 cas vendredi. Les cas actifs sont au nombre de 3.586, alors que les cas sévères ou critiques ont atteint 12 en 24 heures, portant leur total à 110. Quant au taux d’occupation des lits de réanimation, il se situe à 2,1%. Dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique, le ministère avait relevé que le nombre de primo-vaccinés a atteint 24.525.624, celui des personnes ayant reçu deux doses s’élève à 22.887.399, alors que 2.669.249 personnes ont eu trois injections.

 

À propos Romaisae

x

Check Also

Médina de Tanger Après «Msarya f’Mdina» la campagne de soutien aux commerces se poursuit

Après les premières journées intitulées «Msarya f’Mdina» (Un tour dans la médina- Cf notre précédente ...

Deuxième gisement de gaz au large de Larache

Dans un communiqué publié, lundi 10 janvier, la compagnie britannique Chariot a indiqué la découverte ...

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Ebauche du nouveau plan de développement régional 2022-2027

Le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia, et le président du Conseil régional, ...

%d blogueurs aiment cette page :