Accueil » Région & La ville » Aziz Akhannouch en Meeting à Tanger

Aziz Akhannouch en Meeting à Tanger

« On va réorganiser le parti et, si nous entrons au gouve
ement, je veux des ministres qui travaillent aussi pendant le week-end ! ».
[color=#999999][size=09] Le 05-12-2016 à 11:26:06 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#000000] Un mois, jour pour jour, après son élection à la tête du Rassemblement national des indépendants (RNI), le président Aziz Akhannouch, à peine revenu d’une tou
ée africaine où il accompagnait le Roi Mohammed VI, en sa qualité de ministre de l’agriculture et de la Pêche maritime, a entamé une tou
ée à travers les 12 régions du royaume, en commençant par la ville de Tanger où il a rencontre, dimanche, les militants de son parti.

Cette rencontre s’est déroulée en présence du coordinateur régional du parti de la Colombe, Mohamed Bouhriz, de cadres et de militants du parti.

L’objectif principal de cette première prise de contact du nouveau président avec la base de son parti est d’annoncer une planification de la réorganisation du parti après la débâcle aux de
ières législatives qui a coûté sa démission au prédécesseur d’Akhannouch, Salaheddine Mezouar. [/color][/size][/justify][/b][justify][size=12][color=#000066]Une page semble se tou
er pour le Rassemblement national des indépendants (RNI) fondé en 1977 par Ahmed Osman. Le parti de la Colombe aura, durant les 40 de
ières années, contribué à surmonter des crises politiques et à jouer les « raccords » lorsque d’autres partis se montraient moins conciliants envers la stratégie politique du pays.

Le RNI qui a perdu près de 20 sièges à la Chambre des représentants entre 2011 et 2016, a rapidement changé de chef après la débâcle des législatives du 7 octobre de
ier. La période 1977-2016 devrait donc désormais constituer une parenthèse dans la vie de ce parti qui compte rebondir d’ici l’échéance des prochaines législatives de 2021.

« Nous aurons un parti différent“. En 2021, il y aura des législatives, mais également des élections municipales et régionales. De quoi aiguiser ambitions, appétits et imaginations » dira Aziz Akhannouch qui a l’avantage de la nouveauté, de ses résultats au département de l’Agriculture et dans ses affaires, mais aussi et surtout la confiance royale.

Quand Akhannouch prendra la parole, c’est pour annoncer un planning: « La réunion de Tanger est la première. La de
ière aura lieu à Agadir dans le Souss dans six semaines.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/aziz_akhnouch_
i650.jpg[/img][/center]
« Le choix de la ville de Tanger pour abriter cette rencontre n'est pas fortuit, mais il est plutôt motivé par sa position géostratégique importante, ses potentiels économiques, touristiques et culturels importants et les projets structurants que la région abrite », a expliqué le président Akhannouch, ajoutant que « dans six semaines, nous aurons fait la synthèse de nos réunions dans les 12 régions et nous rendrons publique notre feuille de route. Nous sommes venus écouter, pas parler » a indiqué Aziz Akhannouch, ajoutant : « La politique c’est le citoyen. On ne récoltera que ce qu’on sèmera. Quand on finira notre tou
ée, le parti aura un autre mode d’organisation, un programme et des ambitions bien définis“dira-t-il.

Ainsi, le nouveau président qui compte sur les instances régionales pour développer la nouvelle stratégie du parti, affirme que sa tou
ée constitue un mécanisme de concertation démocratique visant à dresser l’état des lieux des structures locales du parti , à réfléchir à de nouvelles dispositions organisationnelles, à des structures parallèles visant les jeunes, les femmes et les professionnels, à des programmes régionaux, à renforcer la proximité avec les citoyens, à faire entendre la voix du parti et à contribuer à l’élaboration d’une feuille de route commune qui servira le citoyen.

« Ces structures doivent être à l’écoute des citoyens et participer, elles aussi, au travail de proximité », dira Akhannouch, martelant : « On va réorganiser le parti. Je veux du travail et du sérieux. Nos résultats électoraux récents sont à discuter et à évaluer. Je constate que dans cette région, il y a 2,2 millions d’électeurs potentiels et que 1,5 million de citoyens ne sont pas allés voter. il reste un vaste bassin d’électeurs pour devenir la première force politique régionale si nous le souhaitons »dira-t-il.

Abordant ensuite la probabilité d’une participation au prochain gouve
ement, Akhannouch a indiqué :« Dans le cas où le RNI rejoindrait la majorité gouve
ementale, les ministres ne devront pas oublier leur rôle au sein du parti qui consiste à soutenir les efforts des instances régionales , dira-t-il, estimant que les futurs ministres du RNI ne pourront pas rester chez eux pendant le week-end .

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/bohriiz-akhnouch650.jpg[/img][/center]
Pour le nouveau président, aucun parti ne peut être géré à partir du centre et il n’y a que la proximité qui peut assurer un bon service pour le citoyen.

Akhannouch sait qu’en face du RNI au Nord, il a le PJD dans les villes, et le PAM dans les campagnes et accessoirement à Al Hoceima. Il a été appelé à la rescousse du RNI et du camp libéral, car le PAM n’a pas réussi à détrôner le PJD. Et parce que le RNI, malgré son bon bilan aux finances, à l’économie et aux affaires étrangères, n’a tout simplement pas envoyé de candidats légitimes pour défendre ce bilan.

Pour sa part, Rachid Talbi Alami, coordinateur du RNI dans la province de Tétouan et unique député rescapé du RNI sur l’ensemble de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a appelé à l’adoption d’une approche basée sur une autocritique objective ayant pour but de dynamiser le rôle des structures parallèles, de capitaliser les compétences humaines du parti et de trouver des solutions efficaces aux problèmes inte
es.
Talbi Alami poursuit : « On ne se réunit qu’à la veille des élections. Il faut de la démocratie, du débat, des échanges pour avancer. Nous avons un rôle dans les institutions, dans le gouve
ement, mais nous ne sommes qu’un petit groupe de personnes à en profiter » dira-t-il, estimant que le « sérieux c’est d’abord l’autocritique».

Deux jours après la rencontre de Tanger, Aziz Akhannouch a rencontré, mardi de
ier, le chef du gouve
ement désigné Abdelilah Benkirane pour la deuxième étape des tractations de la formation de la majorité gouve
ementale.

Apparemment, cette rencontre n'aura pas permis de faire avancer les négociations. Le RNI maintient son véto contre l’Istiqlal, alors que le PJD et le PPS tiennent absolument à leur alliance avec le parti de Hamid Chabat.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/people_de_meeting_-aziz_akhnouch_
i650.jpg[/img][/center]
Si la participation du parti de la Colombe à la prochaine majorité est officialisée, le pressenti des dirigeants du PJD se confirmera, puisque l'on s'acheminera vers une majorité composée de cinq partis: en plus du PJD et du RNI, le Parti du progrès et du socialisme (PPS), l'Istiqlal et l'Union socialiste des forces populaires (USFP) devront se répartir les portefeuilles ministériels, dont le nombre reste à définir.

Qu'adviendra-t-il alors de l'Union constitutionnelle (UC)? Dès que la coalition RNI-UC a été mise en place, d'aucuns n'ont pas exclu que cette alliance fasse partie d’une stratégie du RNI pour être en position de force au moment de négocier une seconde alliance avec le Parti de la justice et du développement (PJD).
Si le RNI entre au gouve
ement sans l'UC, l'alliance de ces deux partis au parlement sera-t-elle maintenue? Si tel est le cas, avec 56 sièges, le groupe RNI-UC sera la deuxième force de la majorité, et pourra facilement, en cas de vote serré de certaines lois, faire basculer l'équilibre des forces.
Attendons donc pour voir…encore quelques semaines sans doute, mais ça viendra.. .[/color][/size][/justify][size=9][color=#000000]Par : Mohamed ABOUABDILLAH[/color][/size] [right][size=10][color=#666666] Ph:Hamouda[/color][/size][/right][center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :