Accueil » Actualités » Al Hoceïma: 25 ans de prison pour un père incestueux

Al Hoceïma: 25 ans de prison pour un père incestueux

Le tribunal de première instance d’Al Hoceima a condamné, lundi dernier, à 25 ans de prison ferme, un père de famille pour le viol et le harcèlement sexuel de sa propre fille depuis l’âge de 8 ans.
Cette triste affaire a éclaté en août 2019, lorsque la ville d’Al Hoceima avait été secouée par un scandale, après que la fille mineure, accompagnée par sa mère, ait  déposé une  plainte contre son père au commissariat de police du quartier Imzouren, l’accusant de viol et de harcèlement sexuel,  précisant que cela avait commencé en 2013 par des attouchements. La mère qui avait des doutes, a souffert longtemps en silence, se limitant à attirer l’attention de son mari sur ces pratiques répréhensibles, craignant un scandale et un éclatement de sa famille.
Dans sa déposition, la jeune victime aurait déclaré à la police que son père l’obligeait à le suivre  dans une maison vide où il se déshabillait devant elle et l’obligeait à faire de même, pour assouvir ses sombres fantasmes. Cette pratique dura plusieurs années, avant que le père ne viole sa fille.
Interrogé par le juge, le père incestueux a reconnu les attouchements et les embrassades dépassant le seuil de la filiation, mais nié avoir violé sa fille. Il a expliqué qu’il s’agissait d’une vengeance de sa femme avec laquelle il vit une séparation de corps, depuis qu’il a refusé de l’emmener avec lui en Espagne, du temps où il y travaillait.
Il a prétendu que la fille et la mère ont décidé de porter plainte contre lui dès qu’il a décidé de ne plus les laisser sortir de la maison et a privé sa fille de son téléphone portable.
Lundi dernier, face à des faits avérés, le père incestueux a été condamné à 25 ans de prison ferme, avec obligation de consacrer une partie de ses avoirs à l’entretien à vie de sa fille et de son épouse.

À propos Romaisae

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :