Accueil » Art & Culture » 37ème édition du Moussem culturel international d’Assilah
37ème édition du Moussem culturel international d'Assilah

37ème édition du Moussem culturel international d’Assilah

37ème édition du Moussem culturel inte
ational d'Assilah
[size=9][color=#999999]Le 03-08-2015 à 11:20:53[/color][/size][center][size=14][color=#ff0000]1er colloque sous le thème
«Le passé en avant : vers une
nouvelle deuxième guerre froide» [/color][/size][/center][b][justify][size=10][color=#333333] Organisée par la Fondation du Forum d’Asilah, la [color=#993300]37ème [/color]édition du [color=#993300]Moussem culturel inte
ational d’Asilah[/color] qui a ouvert ses travaux vendredi 24 juillet, a consacré sa séance inaugurale à un colloque sur le thème thème « Le passé en avant : vers une nouvelle deuxième guerre froide». [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066] Selon le secrétaire général de la Fondation du Forum d’Asilah. Mohamed Benaïssa, ce premier colloque, à l’instar de trois autres s’inscrivant tous dans le cadre de la trentième session de l’Université d’été Al Moutamid Ibn Abbad, est «à l’écoute des préoccupations actuelles des cercles auxquels s’adresse le Moussem en tout premier lieu.

« Nous entendons par là les pays du Sud, notamment ceux d’Afrique, du monde arabe et d’Amérique latine, sans pour autant négliger ce qui se passe dans d’autres régions. Car nous vivons dans une époque où les problèmes ne s’arrêtent pas aux frontières et où rien ne sert de fermer les portes du repli sur soi», a-t-il indiqué.

Dans une allocution lue en son nom par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, Mbarka Bouaida, le ministre des Affaires étrangère, Salaheddine Mezouar a estimé que le choix de la thématique de ce premier colloque intervient dans un contexte géopolitique critique marqué par la recrudescence des mouvements radicaux violents qui menacent l'ensemble de la communauté inte
ationale et fragilisent les structures étatiques, représentant ainsi une véritable menace à la stabilité dans le monde.

Le ministre des Affaires étrangères a mis en exergue l’engagement de la diplomatie marocaine pour la construction d’un système arabe fondé sur des intérêts communs, parmi lesquels ceux liés à la sécurité, le progrès, la stabilité et l’intégration mondiale.
[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/asilah-culturelles.jpg[/img][/center] [center][size=9][color=#999999]Vue partielle de la nombreuse assistance Photo : Hammouda[/color][/size][/center]De son côté, le ministre de la Communication, porte-parole du gouve
ement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que « le modèle marocain est devenu une source d’inspiration pour de nombreux pays, en particulier dans la gestion des problématiques très sensibles comme l’immigration et la restructuration du champ religieux».
M. Khalfi a rappelé que le Maroc s’érige, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, en bon modèle à prendre en exemple en matière de stabilité politique.

« Le modèle marocain est devenu une source d’inspiration pour de nombreux pays, en particulier dans la gestion des problématiques très sensibles comme l’immigration et la restructuration du champs religieux», a affirmé le ministre, déplorant, à cet effet, les situations conflictuelles inte
es dans certains pays arabes entraînant, entre autres, des guerres civiles. Sur la période 2000-2014, «plus de 14.000 personnes y ont été tuées», a-t-il dit, faisant remarquer que ce nombre a tendance à se multiplier au cours de 2015, qui a connu, jusqu’au 11 juillet 2015, plus de 11.000 personnes tuées».

Pour sa part, la ministre de la culture bahreïnie, Cheikha Mai Bent Mohamed Al Khalifa, a souligné l’importance de la culture en tant qu’élément essentiel pour assurer une vie meilleure pour les générations futures. Elle permet «de créer un environnement favorable au développement culturel et socio-économique», a-t-elle affirmé.

Soulignons que, parallèlement au programme des colloques, cette édition du Moussem d’Assilah qui comporte des concerts de chants et musique, un défilé, un défilé de mode ainsi que des ateliers d’arts plastiques et ceux de peinture, d’écriture et d’expression littéraire pour enfants, rend un hommage posthume à l’artiste-peintre Farid Belkahia .[/color][/size][/justify][center][size=19][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :