Accueil » Actualités » 20 ans de Prison pour le Viol de 3 Sœurs

20 ans de Prison pour le Viol de 3 Sœurs

20 ans de Prison pour le Viol de 3 Sœurs
[color=#999999][size=09] Le 27-02-2017 à 17:44:58 [/size][/color][justify][size=13][color=#000000] La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger vient de condamner le jeune Badr. M, 26 ans, qui était en détention préventive pour le chef d’accusation de viol collectif perpétré avec violence sur 3 sœurs dont une adolescente, sous la menace à l’arme blanche.

La scène s’était déroulée au domicile des trois jeunes filles au quartier Boukhalf Tanger, lorsque le violeur s’y était introduit de force, pendant la nuit, et contraint les trois jeunes femmes à se soumettre à ses fantasmes maladifs, tel que le raconte l’ainée des trois victimes : « Elle et ses deux sœurs, âgées respectivement de 31 ans, 26 ans et 17 ans, passaient leur jou
ée à leur travail, dans une usine de confection ce qui ne leur laissait le temps que de rentrer fatiguées, le soir, juste pour préparer le dîner et se coucher tôt pour se réveiller tôt le lendemain.

Le soir du drame, les trois sœurs étaient chez elles, comme d’habitude, lorsque Badr a frappé à la porte de leur appartement. Intriguées par cette visite noctu
e inhabituelle, les trois jeunes filles ont ouvert avec méfiance et, avant même qu’elles ne réalisent, le visiteur fait irruption dans l’appartement avec un couteau à la main. Il semblait sous l’effet de la drogue et il les a terrorisées et obligées de lui céder.

«Quand il nous a menacées de meurtre, je lui ai demandé de coucher uniquement avec moi et de laisser mes sœurs tranquilles», a expliqué l’aînée à la Cour. Mais, Badr ne pensait qu’à assouvir son envie de les violer toutes les trois.

Effectivement, il mit ses fantasmes à exécution. Sans vergogne, il couchait avec l’une devant les regards des deux autres tout en menaçant de mort celle qui était entre ses griffes si l’une d’elles tentait quoi que ce soit pour alerter les voisins. Il ne les a quittées que le lendemain matin tout en les mettant en garde de ne pas porter plainte.

Malgré ces menaces, les victimes ont aussitôt accouru au commissariat pour déposer plainte contre leur violeur qui n’a pas tardé à tomber dans les filets de la police.

Questionné par le juge, lors de l’audience du tribunal, tenue dans une salle archicomble, l’accusé a nié les faits, affirmant lors de son interrogatoire par le président de la Cour qu’il rendait souvent visite aux trois jeunes filles parce qu’il entretenait une relation amoureuse avec leur aînée. Surprise par ces propos, la sœur conce
ée s’est révoltée, rejetant les propos de l’accusé et affirmant n’avoir jamais entretenu une quelconque relation avec l’accusé…! [/color][/size][/justify][center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :