Le journal de Tanger News

Sauvetage du patrimoine tangérois: 13 MDH pour restaurer le théâtre Cervantès  et l’arène de Tanger

Le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a affecté, mercredi, les sommes de 5 MDH, pour la restauration du théâtre Cervantès, et 8 MDH pour la réhabilitation de l’arène de Plaza de Toros, soit un budget global de 13MDH alloué à ces deux édifices en déconfiture, hérités de l’Espagne voisine et faisant partie de la mémoire patrimoniale de la ville du détroit.
En première étape, une partie de ces fonds servira, à réaliser une étude architecturale et dresser un projet technique pour redonner vie à ces deux édifices.
Selon le ministère de la Culture, des appels d’offres seraient lancés d’ici septembre prochain pour désigner la ou les entreprises adjudicataires de ces premiers travaux qui devraient inclure, non seulement les deux édifices mais également leur environnement immédiat.
Fermé depuis 1962, le théâtre Cervantès appartenait l’Etat espagnol, qui a décidé d’en faire don à la ville de Tanger, à la demande du gouvernement marocain.
Ce lieu mythique construit en 1913, était la plus grande scène d’Afrique du Nord. Il a été créé par un couple d’émigrés de Cadix à Tanger. Le grand théâtre Cervantès a accueilli le ténor italien Caruso, la comédienne française Cécile Sorel, ou la star égyptienne Youssef Wahbi, puis les plus grandes vedettes espagnoles. Ensuite, le prestigieux théâtre est devenu une salle de cinéma et de catch.
Pour ce qui des arènes de Tanger, elles ont été construites en 1950 par des Espagnols, avec une capacité d’accueil de 13.000 spectateurs.
Après l’indépendance du Maroc et le départ des étrangers, la place avait continué à accueillir des festivals et des événements culturels. Elle a même servi de scène à des matchs de boxe et de catch.
Aujourd’hui, à l’état d’abandon, les arènes de Plaza Toro appartiennent à la ville de Tanger.