.:: Le Journal De Tanger  News ::.
Dernières nouvelles :

Le courant ne passe pas !

Le courant ne passe pas !

05-07-2018 à 12:15:07

La mise en exploitation de la nouvelle Marina de Tanger, récemment inaugurée par le Roi Mohammed VI, semble démarrer mal, puisqu’un problème pointe déjà du nez entre la direction de ladite Marina et les responsables du Royal Yacht club de Tanger (RYCT).

La nouvelle « Tanja Marina Bay International » réalisée pour une enveloppe budgétaire de 635 millions de dirhams, compte pour la plus grande marina du royaume avec une capacité à terme de 1.400 anneaux. Le 1er bassin de 15 ha, d’une capacité de 800 anneaux qui permet d’accueillir des bateaux allant de 7 à 90 m, est opérationnel et va commencer à recevoir les premiers yachts.

Cette Marina se présente donc comme un atout majeur dans l’avenir touristique de la ville de Tanger, un rôle de premier ordre joué jusque-là par le mythique Royal Yacht Club de Tanger, le plus ancien du Maroc, créé en 1925, et qui est appelé à retrouver tout naturellement sa place dans la nouvelle Tanja Marina Bay.

Le Royal Yachting Club de Tanger , comptant parmi les plus anciens au niveau international, et le premier du continent africain, apporte son savoir-faire cumulé pendant bientôt un siècle d’existence au cours duquel il a forgé une solide expérience dans l’organisation des événements nautiques et dans l’accueil d’une clientèle sélecte de plaisanciers nationaux et internationaux.

Ce Club est aussi imprégné de souvenirs de la voile, de ses champions et de ceux qui ont contribué à son histoire ainsi que de sa convivialité. Il a occupé, jusqu’ici, une place prépondérante dans le monde du Yachting et de la grande plaisance internationale.

Géré par l’association à but non lucratif et à caractère sportif dénommée « Royal Yacht de Tanger (RYCT) », le Club a également pour objectifs d’encourager l’enseignement et la pratique des sports nautiques et la navigation de plaisance ; de favoriser le développement des qualités physiques et morales de ses membres, et de participer aux compétitions officielles et amicales organisées à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Ainsi donc, la «Tanja Marina Bay International » et le « Royal Yacht de Tanger (RYCT) » sont faits pour s’entendre et se compléter. Cette question a fait l’objet d’un protocole d’accords convenus entre les deux parties en présence de plusieurs acteurs impliqués dans le secteur.

Or, le directeur de la nouvelle Marina ne semble pas encore disposé à mettre en application les stipulations de ces accords convenus dont celui du transfert à «Tanja Marina Bay International » des bateaux gérés par le RYCT, trouvant, à chaque fois le moyen de repousser cette opération en mettant en évidence des difficultés et en posant des conditions entravant la mise en application des accords.

Devant cette situation d’handicap, les responsables du RYCT sollicitent une intervention des autorités concernées pour résoudre cet épineux problème qui empêche les choses d’avancer en matière de mise en application du projet royal de conversion du port Tanger-ville..

Ph : DR




Partager ceci :
رابط مختصر للمقالة تجده هنا
https://www.lejournaldetanger.ma/news3112.html
التعليقات
Add comment