.:: Le Journal De Tanger  News ::.
Dernières nouvelles :

Amendis, Deux poids, deux mesures pour les retraités

Amendis, Deux poids, deux mesures pour les retraités

Le 14-05-2017 à 12:11:42

«Nous revenons, de nouveau, sur le volumineux dossier des retraités d’Amendis, marqué par une volonté affichée par l’ensemble des parties concernées, autorité délégante, service permanent de contrôle et société délégataire Amendis, qui s’activent tous à déposséder les retraités de cette société des réserves légitimes constituées durant les années passées, afin de les utiliser pour l’acquisition d’un emprunt bancaire destiné au transfert du personnel actif uniquement, en se débarrassant, du même coup, une fois cette opération effectuée, de la charge des retraités actuels!! ».

Ces propos émanent de représentants d’une centrale syndicale qui révèlent que « Cette volonté a été ajoutée au dernier texte de la révision du contrat dans son titre 3/article 26/6,stipulant : «A compter de la date d’entrée en vigueur du contrat initial, le délégataire est responsable du paiement des pensions de retraite pour le personnel retraité et celui qui le deviendra et ce, jusqu’au transfert du régime des retraites des personnels du délégataire au Régime collectif des allocations de retraite (RCAR, ndlr) » ; alors que le contrat initial, sur lequel s’est engagé Amendis qui, rappelons le, a été accordé sur la base d’un appel d’offres international, tenait Amendis responsable de la prise en charge de l’ensemble des retraités affectés à la CCR, jusqu’à leur transfert à la RCAR ».

Les représentants syndicaux ajoutent : « Nous tenons à rappeler à l’ensemble des parties précitées, particulièrement Monsieur le maire de Tanger, président du comité de suivi, qu’en signant le dernier avenant au contrat de gestion déléguée, ils ont créé une situation d’injustice, par rapport aux régies et gestions déléguées du pays, qui, pour la plupart, ont opté pour le transfert de l’ensemble du personnel (actifs et retraités) à la RCAR (Lydec , Marrakech, El Jadida, Agadir, Kénitra) ; pour les autres régies, c’est le compte d’exploitation qui prend en charge, la pension des retraités ; même Redal, qui pourtant fait partie du groupe Véolia, s’est engagée, lors de la révision de son contrat, à maintenir la prise en charge des retraités affiliés à la CCR. « Le contrat révisé stipule dans son titre III/article 26 : « Le personnel mis en retraite avant cette date relève toujours du régime de la retraite CCR ; le délégataire s’engage à continuer à prendre en charge leur retraite jusqu’à leur transfert au RCAR ».

Ensuite, les représentants syndicaux s’interrogent : « Pourquoi, dans un même groupe, en l’occurrence Veolia, procéder à deux poids et deux mesures, vis-à-vis d’un personnel qui disposait auparavant des mêmes conditions de travail ? ».

Ils ajoutent: «plusieurs anomalies ont entaché la dernière version du contrat : modification du cadre de recrutement du personnel, en acceptant d’abandonner le statut du personnel, arrangement et compromis financiers, en faisant abstraction des engagements initiaux d Amendis… ».

Et de conclure : « Il est temps pour l’autorité délégante, de se rende à l’évidence de ces anomalies, et de prendre les dispositions nécessaires pour y remédier, dans les meilleurs délais ; avant qu’il ne soit trop tard ! »...

Photo : DR




Partager ceci :
رابط مختصر للمقالة تجده هنا
https://www.lejournaldetanger.com/news2968.html
التعليقات
Add comment