Les Ultras Quel Avenir ?

LES ULTRAS QUEL AVENIR ?
Le 28-03-2016 à 10:28:29 Le drame du samedi noir au stade d’honneur de Casablanca avec un bilan dramatique de trois morts et d’une centaine de blessés donne beaucoup à réfléchir. Le football est un spectacle, une rencontre d’amitié, un moyen de contact et de connaissance, un lien unissant les peuples. Les dirigeants des clubs dépensent un argent « fou » pour rehausser l’image de marque de la ville. Les nombreuses chaines de télévision présentent le « produit football » dans le monde entier. De multiples efforts sont fou
is par l’Etat ,les sociétés, les élus, les représentants du secteur économique et notabilités pour rompre avec l’amateurisme et se diriger vers le professionnalisme.

Des budgets et des subventions de plusieurs milliards de centimes alimentent la trésorerie des clubs. Des entraineurs de haut niveau sont engagés :Toshak 50 millions/mois,Romao 30 millions,Benchikha22 millions,Taoussi 20 millions. Parallèlement à cette progression dans la gestion administrative, technique et financière, le public répond en masse et suit avec passion le championnat marocain. Maintenant, il est regrettable que tout « tombe à l’eau » comme l’on dit dans le jargon populaire.

D’une jou
ée à une autre, les incidents se multiplient dans les stades et on déplore des morts et des blessés et même la destruction des biens des citoyens en ville. Dans la mesure où le football se développe, dans la mesure où il gagne sa popularité, le hooliganisme devient un nouveau phénomène qui donne la peur à la population. Avec le hooliganisme, apparaissent pour la première fois les ultras des associations de supporters qui malheureusement travaillent dans l’anarchie totale sans autorisation des autorités et sans « dépôt légal ».Après les événements ensanglantés de Casablanca, la FRMF vient d’infliger au RAJA une amende de 10 millions de centimes avec cinq matches disputés à huis clos .De son coté, la wilaya de la capitale économique représentant le ministère de l’intérieur a opté pour la fermeture du stade pour toute la saison et la suppression de tous les ultras casablancais. Alors une question est à l’ordre du jour : qu’en sera-t-il des ultras des autres villes du royaume ? L’une des meilleures et actives associations des supporters est bien sûr Hercules de Tanger.

Constituée d’intellectuels et de jeunes universitaires ,elle a confectionné des « tifo » qui ont obtenu la première place au classement mondial. Elle a su créer la bonne ambiance dans les stades. Malheureusement, les ultras tangérois sont pointés du doigt pour les de
ières sanctions de l’IRT :première sanction « matches à huis clos et 30.000 dh,deuxième sanction 50.000 dh,troisième sanction 2000 dh et un match à huis clos :soit une perte de 400.000 dh pour la trésorerie. Conséquences des troubles, du désordre au Grand Stade et parfois à ses environs.

Pour lutter contre le hooliganisme, la wilaya de Tanger pourrait suivre l’exemple de celle de Casablanca,ce qui rend l’avenir des ultras Hercules incertain. Des mesures pareilles sont attendues à Kénitra,Marrakech,Rabat, Tétouan…

À propos admin

x

Check Also

Soirée de combats «Brave 14» Ottman Azaitar s’impose face au Serbe Kokora

Le Maroc Présentera sa Candidature au Mondial 2030 entera sa candidature au Mondial 2030

Le Maroc présentera sa candidature au Mondial 2030

Le Trophée de la Botola Remis à l’IRT

Le Trophée de la Botola remis à l’IRT

Aller à la barre d’outils