Accueil » Economie » Les cafés et les salons de thé tristement clos, attendent des jours meilleurs

Les cafés et les salons de thé tristement clos, attendent des jours meilleurs

A Tanger comme ailleurs, les restaurants, les cafés et les salons de thé traversent une forte période de tourmente imposée par les mesures de sécurité contre  la pandémie du Covid 19.
Ainsi, certaines enseignes tentent de survivre, en usant du service autorisé de « commandes à emporter ».
«Tout est à emporter ! », déplore  un serveur du  salon de thé du quartier Roxy, rencontré avec un plateau garni à bout de bras, allant livrer une commande matinale de petit-déjeuner au personnel d’un commerce voisin.
Sur l’une des vitres de la devanture du café, des écriteaux rappellent les consignes sécuritaires imposées par les autorités sanitaires.
Installés à l’écart de l’entrée du salon de thé, des habitués, nostalgiques de l’ambiance de ce lieu qu’ils fréquentaient régulièrement , il y a encore  peu de temps,  discutent sans consommer, observant une certaine distance et portant des masques de protection. Pour eux, la vie semble reprendre , peu à peu, son cours normal.
Malgré tout, au-dessus de sourires masqués, les yeux laissent  deviner une certaine inquiétude. Cela démontre que, malgré une décontraction en apparence, les gens restent conscients des dangers encourus face au virus du Covid 19 toujours présent.
Les cafés et les salons de thé traditionnellement connus par le brouhaha et les discussions croisées de leur clientèle, sur fond de musique et animés par les mouvements incessants  de leurs serveurs, sont aujourd’hui tristement silencieux, lugubres, avec des tables entassées et des chaises les pieds en l’air.
Ils attendent des jours meilleurs pour retrouver leur vocation et leur gaité.

                                                          Sali Bouba O.

 

À propos admin1

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :