Le Maroc à cheval contre la contrebande

La contrebande développée dans le nord du royaume soulève un tollé, ce qui a déclenché ces derniers mois une guerre féroce contre ce commerce illicite qui se chiffre environ à 1,2 milliard d’euros par an..
Les “femmes mules” opérant au niveau des frontières des deux encales Sebta et Mellilia, placées en première ligne dde ces activités incessantes se bousculent journellement pour traverser la frontière avec leurs marchandises, autant de fois que possible.
La contrebande s’effectue également en véhicules particuliers.
Ces activités qui génèrent certes des emplois souvent précaires à des centaines de personnes, constituent néanmoins une onde de choc au Maroc, sachant que le fisc marocain perd annuellement entre 360 et 540 millions d’euros en droits de douane, à cause de la contrebande.
c’est pour cela que le Maroc entreprend une lutte contre la contrebande entre Ceuta et Melilla, ce qui n’est évidemment pas du goût des gouvernants de ces deux villes qui dénoncent l’attitude “inamicale” du royaume.
Nombre de leaders politiques entendent mener des actions musclées contre le Maroc. C’est le début d’un bras de fer à distance dont seul le temps déterminera le dénouement.

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tanja Marina Bay accueille  un rallye de yachts  en provenance de Gibraltar

Tanja Marina Bay a accueilli, vendredi 23 août, les premiers yachts participant au “Gibraltar Morocco ...

Opération Marhaba: Visite-surprise du wali M’hidia au port de Tanger-ville

Au moment le plus critique de l’opération Marhaba 2019, le wali de la région Tanger-Tétouan ...

La tomate marocaine se porte bien en Europe

Entre octobre 2018 et mai 2019, les exportations marocaines de tomates vers l’Union européenne ont ...

Aller à la barre d’outils