Accueil » Sport » ILYASS AL OMARI ET LE SPORT

ILYASS AL OMARI ET LE SPORT

ILYASS AL OMARI ET LE SPORT
[size=9][color=#999999]Le 04-08-2016 à 10:53:19 [/color][/size][justify][size=12][justify]Le programme « Daif al Oula » présenté en direct par la première chaine de télévision vient de choisir ILYASS AL OMARI président de la Région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima pour une interview qui a attiré un grand nombre de téléspectateurs en particulier les nordistes. Le présentateur jou
aliste Mohamed Tijani a traité toutes les questions qui se posent à nos jours à l’ordre du jour au Maroc.

Iyass al Omari a donné un aperçu avec beaucoup de franchise sur l’enseignement, la santé, la réforme de la retraite, les investissements des entreprises étrangères ainsi que les nouveaux projets conce
ant les trois grandes villes de la Région Tanger, Tétouan, Al-Hoceima et leurs environs. Malheureusement, un volet important a été oublié ,peut-être volontairement ,celui du sport. Au Maroc, le sport n’est plus relégué au second plan, comme autrefois.

A vocation sportive, le pays connait actuellement une multitude de chantiers d’œuvres gigantesques surtout à Tanger avec la construction d’une grande ferme sportive avec une piscine olympique, un complexe de tennis avec des installations Wimbledon, un stade de football …..La responsabilité de cet oubli est partagée entre le reporter et le président de la Région. Parler de la politique économique marocaine et passer sous silence la politique sportive à laquelle Son Auguste Souverain le Roi Mohamed VI donne une grande importance en créant divers projets après l’ouverture de quatre stades de football aux dimensions inte
ationales à Fès, Marrakech, Agadir, Tanger. Ilyass Al Omari avait une occasion en « or » pour parler des perspectives d’avenir sur le plan sportif ou tirer la « sonnette d’alarme » sur ce qui se passe dans la Région la plus importante du royaume.

A l’exception de Tanger qui bénéficie de l’affection royale ,rien ne se fait dans les autres Provinces du nord. La Région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima a le privilège de compter trois clubs professionnels de la Botola I :l’IRT,le MAT ,le Chabab huceimi.L’IRT évolue à l’aise au stade Ibn Batouta devant 40.000 spectateurs. Les deux autres équipes grignotent le « pain noir » en se contentant d’un gazon synthétique qui fait plus de mal que du bien aux footballeurs et de vieux gradins qui font fuir le nombreux public. La construction de nouveaux stades à la hauteur des prétentions du MAT et du Chabab s’avère indispensable. Quant aux petites villes de la Région, il est vraiment honteux de parler d’infrastructure sportive au moment où le football est pratiqué dans des stades datant de l’ère coloniale à Ksar-Kébir, Larache, Chaouen, Ouezzane. Dans l’histoire du football marocain, les anciens amateurs de la balle ronde se souviennent bien du CD de Larache qui était leader du championnat de première division durant tout le premier tour de la saison 1957 et de l’Olympic de Ouezzane de la deuxième division. A vrai dire, le Roi ne peut tout faire et c’est le rôle des conseils élus dans la Région qui doivent agir. L’invité du programme de la première chaine aurait dû évoquer, sur le plateau de l’émission, la polémique de l’infrastructure sportive nordiste qui doit suivre l’exemple de Tanger. »[/justify][/size][/justify][right][size=9][color=#999999]Photo : DR [/color][/size][/right][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :