Accueil » Vie associative » Escroquerie « Essamaoui » de retour dans nos murs

Escroquerie « Essamaoui » de retour dans nos murs

Escroquerie « Essamaoui » de retour dans nos murs
Le 27-02-2015 à 15:58:19

Voilà bien longtemps qu’on n’entend plus parler à Tanger de ces individus appartenant à cette secte des sciences occultes appelée « Essamaoui », specialisés dans l’escroquerie de personnes naïves, notamment des femmes dont quatre viennent pourtant de déposer plainte auprès de la police préfectorale de Tanger, donnant le signalement d’un individu qui les aurait entraînées, malgré elles, dans des histoires louches de vol et de viol.

Les gens d’Essamaoui sont habitués à embobiner leurs victimes à l’aide de belles paroles les mettant en confiance, prétendant posséder des pouvoirs su
aturels, et être soumis à la volonté de «Djinns» (êtres su
aturels). Ils parviennent ainsi à dérober à leurs victimes argent, bijoux et autres objets de valeur en leur faisant miroiter des gains juteux. Cependant, ils ne tardent pas à disparaître dans la nature une fois leur forfait accompli.

Néanmoins, notre escroc du jour adopte une tactique supplémentaire : outre évidemment le fait d’embobiner ses « clientes » avec de belles paroles, il parvient à les hypnotiser à l’aide d’un produit dissimulé dans une enveloppe cachetée qu’il demande à sa proie d’ouvrir et d’inhaler le produit. Ainsi, elle ne tarde pas à perdre ses moyens de défense et de suivre docilement le criminel qui l’entraîne à sa voiture, loin des regards, où elle est violée et dépossédée de ses biens, avant d’être abandonnée sur place, toujours dans un état d’hypnose, pendant que le criminel prend la fuite pour opérer ailleurs.

Finalement, après investigations, c’est la police du deuxième arrondissement qui est parvenue à arrêter ce dangereux escroc-violeur qui devra répondre de ses actes maléfiques.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :