El Omari et Abdellaoui

El Omari et Abdellaoui
28-09-2015 à 12:10:41Les deux maires sortant, Fouad El Omari, et prenant, Mohamed, Bachir Abdellaoui se sont retrouvés en fin d’après-midi de mardi au siège de l’hôtel de ville à Tanger, pour la rituelle cérémonie de passation des consignes.

La rencontre s’est déroulée en présence du secrétaire général de la mairie, de membres des deux bureaux du Conseil de la ville, sortant et entrant et des membres du personnel de l’hôtel de ville.

On a même remarqué la présence d’un jeune enfant sans doute invité par son père à assister à la réunion, une manière, peut-être de le préparer précocement au métier de futur conseiller communal ( ?!) .

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le maire sortant, Fouad El Omari, s’est félicité des relations exceptionnelles qui le liaient tout au long de son mandat écoulé à son nouveau remplaçant, soulignant le fait que, de par son cantonnement dans l’opposition, M. Abdellaoui n’a pas toujours eu l’opportunité de défendre les grands dossiers conce
ant la ville.

De son côté, le nouveau maire a exprimé sa satisfaction de la confiance placée par les habitants de Tanger dans son Parti de la Justice et du Développement, reconnaissant que, bien qu’exaltante, la mission est lourde.

M. Abdellaoui a affirmé que « le parti » possède assez de force et de compétence sur le terrain, ce qui, avec l’aide de Dieu, faciliterait la tâche du traitement des affaires des citoyens et donnerait une réponse aux attentes des citoyens.

Le nouveau maire indique que, contrairement à ce qu’on reprochait au bureau sortant comme manquements à l’exécution de tâches, comme retards ou encore comme absence de disce
ement des priorités et des urgences, il nous appartient désormais d’outrepasser l’espoir du changement, à la mise en œuvre effective de ce changement et à l’exécution des redressements nécessaires.

On notera deux points relevés lors de cette cérémonie : 1- le nouveau maire a plutôt évoqué « son parti », passant sous silence sa satisfaction propre et ses ambitions en tant que président du conseil de la ville ;

2- M. Bachir Abdellaoui a refusé de signer le procès-verbal de la passation des consignes, arguant qu’il devait prendre le temps nécessaire d’étudier les stipulations de ce PV.

En fait, c’est son droit le plus absolu, notamment que le document est assez volumineux, mais il aurait pu signer ce PV en y émettant des réserves de vérification postérieure du contenu, ou mieux encore, cette vérification aurait pu être faite contradictoirement sur le terrain avant même de convenir de la cérémonie de passation des consignes. [/color]

À propos admin

x

Check Also

Trafic de drogue dure : Arrestation de trois dealers

Le service de police judiciaire, relevant de la préfecture de police de Tanger, a procédé, ...

Commune Chari : Un Caïd violemment agressé à la hache

Un individu aurait violemment agressé le caïd de la commune Chari, dans la province de ...

Le directeur d’une agence bancaire de Tanger détourne plusieurs millions

Le directeur d’une agence bancaire à Tanger serait accusé de détournement de plusieurs millions de ...

Aller à la barre d’outils