Accueil » Actualités » Développement économique La région TTA poursuit son essor: La plateforme industrielle Tanger-Med classée deuxième zone économique spéciale dans le monde

Développement économique La région TTA poursuit son essor: La plateforme industrielle Tanger-Med classée deuxième zone économique spéciale dans le monde

En dépit des répercussions de la crise sanitaire ayant mis à rude épreuve l’ensemble des activités économiques dans le Royaume, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (TTA) a enregistré un essor économique important au fil des dernières années, porté par la diversité des activités et la réussite de plusieurs projets structurants.
Cette région a  su, ainsi, montrer une résilience notable, et entamé une reprise économique progressive cette dernière année.
En effet, la plateforme industrielle Tanger-Med a été classée deuxième zone économique spéciale dans le monde par l’Intelligence du Financial Times (FDI), consécration qui vient renforcer davantage le positionnement compétitif de cette plateforme dans la reconfiguration des chaînes d’approvisionnement mondiales, en particulier dans l’espace euro-méditerranéen. En outre, le chiffre d’affaires (CA) réalisé par Tanger Med au premier trimestre de 2021 a atteint 739 millions de dirhams, en hausse de 18% par rapport à la même période en 2020, tandis qu’une croissance a été enregistrée sur les principaux indicateurs de l’activité portuaire, avec une hausse de 35% pour les conteneurs et +5% pour les camions TIR à fin mars dernier en glissement annuel.
Une étude du Policy Center of the New South (PCNS) a également mis en avant la gestion «très efficace» et «professionnelle» des six zones économiques spéciales (ZES) de Tanger par l’Agence spéciale Tanger Med (TMSA), puisque ces zones, à savoir Tanger Free Zone, Renault Melloussa Park, Tanger Automotive City, Zone franche commerciale de Fnideq, Tétouan Park et Tétouanshore, ont généré des investissements et emplois significatifs et satisfont les besoins de leurs clients. Côté industrie, le Groupe Renault Maroc a récemment dévoilé officiellement ses deux nouveaux véhicules de la marque Renault, Nouvel Express et Nouvel Express Van, produits à l’usine de Tanger. Ces deux véhicules attestent la compétitivité de l’usine de Tanger, la confiance en la plateforme industrielle automobile marocaine et la résilience économique de la région, d’autant plus que le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, avait indiqué que ce projet a été développé lors de la période du confinement, grâce au soutien de S.M. le Roi Mohammed VI.
Malgré la situation exceptionnelle marquée par la pandémie de la Covid-19, l’usine Renault de Tanger a pu réussir, grâce au soutien du Souverain, un nouveau projet ayant nécessité l’intégration de processus technologiques intelligents, et qui s’inscrit parfaitement dans le cadre des objectifs du Plan d’accélération industrielle (PAI), visant la montée en gamme et en compétences du secteur automobile marocain. Sur le volet de l’agriculture, la région dispose de tous les facteurs de production qui permettent aux agriculteurs de travailler dans des filières agricoles à haute valeur ajoutée, y compris la plantation d’avocatier, qui a connu une croissance significative dans le cadre de la stratégie «Génération Green». Le directeur régional de l’Agriculture de TTA, Mahjoub Lahrach, avait relevé qu’au niveau de la filière des fruits rouges, le but est de parvenir à cultiver une superficie de 6.000 hectares d’ici 2030, affirmant qu’il s’agit d’une filière prometteuse qui permet au Maroc d’exporter vers 40 pays avec une production dépassant 200.000 tonnes et un chiffre d’affaire avoisinant les 6 milliards de dirhams, contribuant ainsi à la création d’un nombre important d’emplois au niveau de la région. Par ailleurs, le projet maroco-chinois de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, en cours de réalisation, viendra renforcer la dynamique économique de la région et répondre notamment aux aspirations des habitants en matière de développement économique et social, et de création d’emplois dans différents métiers. L’ensemble des potentialités dont jouit la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, auxquelles s’ajoutent la flexibilité et la résilience dont ont fait preuve plusieurs secteurs productifs lors de la crise, permettront sans nul doute à la région d’atteindre son ambition de croissance pérenne.

 

À propos Romaisae

x

Check Also

Le port Tanger Med 2 devient Tanger Med Port Authority

La fusion du port  Tanger Med 2 (TM2) se concrétise  avec la société Tanger Med Port ...

Un résident français fait main basse sur la plage de sidi M’ghaït

Rien ne semble plus aller  du côté de la plage de « Sidi Mghait », à une ...

Coalition gouvernementale La tâche s’avère ardue pour Akhannouch !

Nommé par le Roi à la haute fonction de Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, président ...

%d blogueurs aiment cette page :