Accueil » Actualités » Des parlementaires libyens en conclave à Tanger

Des parlementaires libyens en conclave à Tanger

La Libye est prolongée dans une guerre civile depuis la chute de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhaffi en 2011. La situation a connu une escalade en 2014 avec une division du pays entre deux gouvernements rivaux dont les forces s’affrontent militairement.

Avec la bénédiction de l’Organisation des Nations Unies, le royaume du Maroc est entré en ligne dans une démarche de réconciliation et de  l’espoir de pouvoir dégager un consensus d’entente entre les différentes factions libyennes.

Après Skhirate et Bouznika, une  réunion consultative des membres de la Chambre des représentants libyenne s’est tenue à Tanger, du 23 au 25 novembre courant, en présence de 103 participants de différents courants politiques, sur les 120 prévus devant  représenter deux factions, l’une se trouvant à Tobrouk et l’autre à Tripoli, avec l’objectif de les unifier.

L’ouverture des travaux s’est faite lundi 23 novembre à 14h à l’hôtel Hilton Tanger Houara et la clôture s’est faite mercredi 25 novembre.

Selon le parlementaire Mohamed Raied, membre de la Chambre des représentants libyenne qui assure que le quorum requis de 95 participants  est atteint, la tenue de cette réunion à Tanger s’inscrit dans le cadre de  la démarche du  Maroc  de soutenir le peuple libyen à sortir de sa crise, dans le cadre de du parrainage par le royaume de l’Accord politique de ce pays  qui a grandement contribué à la stabilité de la Lybie.

« Il s’agit de la première réunion, depuis plusieurs années, de la Chambre des représentants libyenne, considérée comme le seul organe légitime depuis son élection en 2014 » a indiqué Mohamed Raied, dans une déclaration à la MAP,  notant que les participants comptent sur cette réunion pour établir le programme d’une autre session officielle de la Chambre des représentants libyenne qui se tiendra en Libye afin de se mettre d’accord sur tout ce qui pourrait intéresser la Libye.

De son côté, le participant  Ayman Saif Al-Nasr,  membre de la Chambre des représentants libyenne, a précisé que la réunion consultative de la Chambre des représentants à Tanger vise à se préparer pour faire face aux prochaines échéances, notamment après l’évolution de la situation, l’apparition de la lumière au bout du tunnel et l’espoir de restaurer la souveraineté et la stabilité en Libye.

« Nous nous mettrons d’accord sur les grandes lignes du prochain projet et nous pourrons tenir une réunion en Libye en plein quorum, en présence des membres de la Chambre qui expriment la volonté du peuple libyen, afin de ressortir avec des décisions cruciales à même de restaurer la sécurité et la stabilité de la Libye » a indiqué Ayman Saif Al-Nasr » ajoutant : « Notre présence ici constitue une soupape pour cette opération, au moins afin de faire face aux prochaines échéances, notamment la voie constitutionnelle et les élections qui permettront de restaurer rapidement la stabilité de la Libye ».

Pour Halima Essadek, également membre de la Chambre des représentants libyenne,  le but principal de cette réunion consultative, qui connaît la participation de plus de 100 membres de l’est, de l’ouest et du sud de la Libye, est d’unifier la Chambre des représentants.

« Les participants œuvrent à ressortir avec une vision unifiée pour faire sortir la Libye de cette crise » dira-t-elle, formulant un espoir de réussite à la rencontre de Tanger : « Nous espérons que nous sortirons de la réunion consultative de Tanger avec un résultat positif, à savoir la tenue d’une session en plein quorum en Libye où sera déterminé le destin de la Libye ».

Au cours d’une réouverture officielle des travaux tenue le deuxième jour, mardi, le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, qui a fait le déplacement depuis Rabat pour assister partiellement aux travaux de  la rencontre, a affirmé que la réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne, qui se tient à Tanger, traduit la ferme volonté du Royaume du Maroc de résoudre la crise libyenne.

« Cette réunion vient s’ajouter aux rencontres inter-libyennes organisées au Maroc dans le but de soutenir une solution politique à la crise libyenne » dira  Bourita soulignant  la forte présence à cette rencontre,  traduisant l’engagement ferme du Royaume, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à faire tout son possible pour soutenir les efforts visant à résoudre la crise libyenne.

Le ministre qui estime que cela traduit également le niveau de confiance et la reconnaissance dont jouit le Maroc auprès des frères libyens, toutes orientations et appartenances géographiques et politiques confondues, réaffirme l’attachement du Souverain à tout ce qui renforce l’unité de la Libye et la cohésion de ses institutions légitimes.

«Le Royaume du Maroc n’épargnera aucun effort pour mettre en place les conditions adéquates, afin de rapprocher les points de vue pour unifier la Chambre des représentants libyenne et réunir ses membres des différentes régions de la Libye soeur , de manière à mettre fin aux divisions internes et à relever les défis relatifs aux prochaines échéances politiques et aux aspirations du peuple libyen frère, afin de parvenir à des consensus et à une feuille de route globale et unifiée pour résoudre définitivement la crise libyenne sous l’égide des Nations Unies», a déclaré  le ministre marocain.

A souligner, d’autre part, que la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul) a salué la tenue à Tanger de la réunion consultative
La Mission onusienne estime que «la réunion autour d’une même table d’un groupe diversifié de parlementaires des trois régions libyennes est une démarche positive qui est la bienvenue».

La Manul forme le vœu de voir le peuple libyen mettre en œuvre la feuille de route portant sur l’organisation d’élections nationales le 24 décembre 2021 tel que  conclu au terme du premier round du Forum de dialogue politique libyen.

À propos Romaisae

x

Check Also

Conseil régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima Omar MORO élu à la présidence

Resté seul  candidat du Rassemblement National des Indépendants (RNI),  après le retrait de son concurrent ...

La peur-modernité Conflit Islam démocratie de Fatéma MERNISI

Fatéma Mernissi (1940-2015) est universitaire et chercheuse, sociologue formée en France et aux États-Unis. Elle ...

6ème Festival international des écoles de cinéma de Tétouan

La ville de Tétouan abritera, du 22 au 26 novembre prochain, la 6ème édition du ...

%d blogueurs aiment cette page :