Accueil » Actualités » Des grains de beauté … et un grain de mocheté !

Des grains de beauté … et un grain de mocheté !

Des grains de beauté .. et un grain de mocheté ! * « Hetta zine ma khtatou loula »
[size=8][color=#999999]Le 01-02-2016 à 09:38:23 [/color][/size][justify][size=12][justify] Il est indéniablement reconnu que, dans le cadre du méga-programme Tanger-Métropole, la ville de Tanger subit, depuis quelque temps, un gigantesque lifting qui en fait un chantier à ciel ouvert et qui, au final, fera d’elle l’une des plus belles et plus attrayantes cités du bassin méditerranéen, à l’instar des émeraudes de la Costa del Sol espagnole ou celles de la merveilleuse Côte d’Azur française.

Mais, comme dirait un proverbe arabe « Hetta zine ma khtatou loula » (Aucune beauté n’est exempte de défaut) car, parmi les très nombreux grains de beauté qui o
ent au fur et à mesure le visage de Tanger, un grain de mocheté est en train de s’incruster au niveau de la place Roudani, connue aussi sous l’ancienne appellation de place Nejma et qui a tendance à devenir, peu à peu, la « place des palmiers ».

Contrairement à la plupart des zones transformées où l’on relève un élargissement des artères et un dégagement des chaussées qui étaient encombrées par des obstacles de tous genres, dont notamment des fourreaux centraux, ce qui a complètement transformé, en mieux, le paysage urbain, ce qui est en train de se produire à la place Roudani où l’espace devient encombré par des formes géométriques bordées, dont certaines carrément difformes, destinées, en principe, à réguler la circulation, mais qui constituent, en fait, de par leurs emplacements, de véritables entraves étranglant la circulation en ce lieu où convergent huit voies dont le boulevard Mohammed V, la grande rue Brahim Roudani, les ruelles de Tan Tan ; Ibn Kati et Liban.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/place_roudani1.jpg[/img][/center]Pire ! Ces innombrables palmiers de différentes tailles qui y naissent anarchiquement comme des champignons dans l’optique d’« o
er » la place, et qui ne s’intègrent nullement dans le décor. On constatera même que plusieurs de ces arbres géants et gênants frôlent carrément des façades et masquent des fenêtres d’immeubles, d’où un manque flagrant d’harmonie.

Ce n’est donc pas par plaisir que nous faisons ces remarques, mais c’est surtout pour tenter d’attirer l’attention des responsables de ces travaux, sur la nécessité de préserver l’esthétique et la commodité des lieux.

Le programme Tanger Métropole est un projet titanique qui absorbe des budgets astronomiques. Prenons donc le temps d’exceller dans les études avant de passer à exécution…et être ensuite obligé de démolir, comme ce fut le cas pour cet édifice de la CDG au port de Casablanca, qui a déclenché tout récemment une colère Royale..[/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :