Accueil » Actualités » Crise d’Amendis : Où en est-on ?

Crise d’Amendis : Où en est-on ?

Crise d’Amendis : Où en est-on ? Amendis en conseil de gouve
ement
[size=8][color=#999999]Le 16-11-2015 à 16:25:58 [/color][/size][justify][size=12][justify] Lors de son allocution ouvrant le de
ier conseil de gouve
ement, Abdelilah Benkirane est revenu sur la situation à Tanger avec l’affaire [color=#ff0000]Amendis[/color]. Il a apporté des révélations, mais sans entrer dans les détails, se contentant de reconnaître des anomalies et s’engageant à y remédier.

Le chef du gouve
ement a ainsi expliqué que lui-même et le ministre à l’intérieur ayant été sur place, ils se sont adressés aux Tangérois à travers leurs élus et les médias, et qu’il n’y avait donc plus aucune raison pour manifester. Le gouve
ement, a encore affirmé son chef, a mis le doigt sur des dysfonctionnements dans la gestion et la distribution de l’eau et de l’électricité à Tanger et qu’il s’emploie aujourd’hui à remédier à cela.

Selon Benkirane, n’y a donc plus aucune raison de manifester sa colère, et de manifester tout court.

Abdelilah Benkirane a en revanche exprimé une sorte de déception à l’égard des médias, qui ont, selon lui déformé son propos en ne retenant que certains mots et en les utilisant à mauvais escient. Benkirane pense au mot « fitna » qu’il a employé pour exhorter les Tangérois à ne plus manifester. Il est vrai que le mot, à connotation religieuse, évoque bien plus que ce que le chef du gouve
ement a voulu dire, mais le terme n’était en effet pas approprié, sans que cela n’ait besoin d’être instrumentalisé.

Le chef du gouve
ement a expliqué également que les Tangérois bénéficient [color=#ff0000]d’une attention particulière de la part du roi [/color]et que ce sont des instructions royales qui ont conduit le gouve
ement à s’atteler à la tâche de résorber, sérieusement, le problème et de restaurer les gens dans leurs droits. Il n’est donc pas besoin de continuer les contestations, sachant, dit Benkirane, qu’il existe des gens prêts à instrumentaliser toute question sociale à des fins non avouées mais auxquelles le gouve
ement s’opposera avec fermeté.

En gros, les dysfonctionnements existent bel et bien, le gouve
ement, sur instructions royales, s’emploie à y remédier, et le calme doit revenir, mais si ce n’est pas le cas, l’Etat réagira.[/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :